L'Allemagne veut renouer avec l'histoire

Voir le site Euro 2012 de football

L'Allemagne veut renouer avec l'histoire
Par Cédric GRANEL|Ecrit pour TF1|2012-06-06T11:49:22.000Z, mis à jour 2012-06-09T18:39:46.000Z

Les douze choses que vous devez savoir savoir sur l'Allemagne avant son entrée en lice à l'Euro, samedi. L'équipe vise un quatrième sacre dans une compétition qu'elle affectionne particulièrement mais qu'elle n'a plus gagné depuis 1996.

SES LEADERS : Le Bayern en chef de file
La Nationalmannschaft a pris l'accent bavarois. Huit joueurs du Bayern Munich (Neuer, Badstuber, Boateng, Lahm, Kroos, Müller, Schweinsteiger et Gomez), finalistes de la dernière Ligue des champions, forment l'ossature de l'équipe. A titre de comparaison, quatre membres du Borussia Dortmund (Höwedes, Schmelzer, Götze et Gündogan), vainqueurs de la Bundesliga et de la Coupe d'Allemagne, font partie de l'effectif.

L'Allemagne veut renouer avec l'histoire

SON COACH : Löw, l'esprit du jeu
En poste depuis l'été 2006 après le départ de Jürgen Klinsmann à l'issue du Mondial, le sélectionneur Joachim Löw a choisi de conserver la philosophie de jeu offensif prôné par son prédécesseur. Un choix payant qui a valu à l'Allemagne des résultats flatteurs (finale à l'Euro 2008 et demi-finale au Mondial 2010). Six ans après son arrivée, Löw (52 ans) est toujours là malgré les quelques doutes entendus, ça et là, lors de sa prise de fonction, eu égard à son passé de joueur sans carrière international.

SES "FRANCAIS" : Aucun joueur présent dans la liste des 23 Allemands ne joue ou n'a joué en Ligue 1.

SON GRAND ABSENT : Cacau
Au moment de l'annonce des 23 Allemands retenus pour l'Euro, l'absence d'un nom a plus surpris que les autres. Celui de l'attaquant du VFB Stuttgart Cacau. Le groupe n'est ainsi composé que deux véritables pointes, Miroslav Klose et Mario Gomez, même si Lukas Podolski peut dépanner en cas de besoin.

SES GRANDES REFERENCES : Le carton plein
En dehors de l'Ukraine et de la Pologne, co-organisateurs de l'Euro et donc déjà assurés de prendre part à la compétition, l'Allemagne a été le premier pays à obtenir son billet. La Nationalmannschaft a remporté ses dix matches de qualification. Un sans faute qui lui a valu la première place du groupe A.

SON CALENDRIER : Les Pays-Bas, un air de déjà vu
Présent dans le groupe B dit "de la mort", l'Allemagne débute face au Portugal le 9 juin. Elle affrontera ensuite, le 13 juin, les Pays-Bas pour la cinquième fois de l'histoire de l'Euro. Ce qui en fait la rencontre la plus souvent disputée dans cette épreuve. L'Allemagne conclura ensuite ses matches de poule par une confrontation face à Danemark le 17 juin.

SES AMBITIONS : Un quatrième titre
Oliver Bierhoff, le manager général de l'équipe, ne s'en cache pas. "Nous savons que nous faisons partie des favoris." L'Allemagne, pays le plus titré en championnat d'Europe avec trois sacres (1972, 1980 et 1996), n'a donc pas d'autres choix que de viser la victoire finale.

L'Allemagne veut renouer avec l'histoire

SES ATOUTS : Une attaque de feu
L'Allemagne peut s'appuyer sur une attaque flamboyante. L'équipe a toujours marqué au moins une fois lors de ses 16 derniers matches (42 buts sur cette période, soit 2,63 buts/match). La Nationalmannsschaft possède aussi deux atouts importants dans ses rangs. Avec 9 réalisations, Klose est le deuxième meilleur buteur des qualifications alors qu'Ozil en est le meilleur passeur (7 passes décisives).

SES FAIBLESSES : L'inexpérience des grands évènements
Avec une moyenne de 24 ans et 11 mois, l'Allemagne est l'équipe la plus jeune de l'Euro. Avec neuf éléments qui n'ont jamais pris part à une phase finale d'une grande compétition, Joachim Löw a choisi de construire un groupe relativement inexpérimenté. Un risque assumé qu'il faudra être en mesure de compenser.

SON HISTOIRE A L'EURO : Une équipe à records
L'Allemagne est la reine de la compétition. Elle a, jusqu'à présent, remporté trois fois le trophée, et disputé six finales de l'Euro en dix participations. Ce qui constitue un triple record ! Elle a aussi inscrit 55 buts dans l'histoire de cette compétition. Aucune autre sélection ne fait mieux. Seuls les Pays-Bas sont parvenus à faire aussi bien.

SA PLACE DANS LE FOOT MONDIAL : Six titres majeurs
Outre les trois titres européens, l'Allemagne a aussi remporté trois fois la Coupe du monde (1954, 1974 et 1990) et s'est incliné à quatre reprises en finale (1966, 1982, 1986 et 2002). La sélection a été présente dans le dernier carré des trois derniers tournois majeurs (troisième au Mondial 2006, finaliste à l'Euro 2008 et troisième au Mondial 2010). Des résultats qui ont contribué à l'actuelle troisième place de l'Allemagne au classement FIFA.

UNE ANECDOTE : L'équipe insiste pour avoir du riz au lait les jours de match. En 2006, les joueurs n'en avaient pas pris avant la demi-finale du Mondial et ils avaient perdu contre l'Italie. Depuis le riz au lait est devenu incontournable.

L'Allemagne veut renouer avec l'histoire