Dans l'actualité récente

L'Angleterre se révolte

Voir le site Euro 2012 de football

L'Angleterre sort la Suède
Par Vincent BREGEVIN|Ecrit pour TF1|2012-06-15T20:49:23.000Z, mis à jour 2012-06-16T13:49:27.000Z

Dans un match à rebondissements, l'Angleterre s'est libérée face à la Suède (3-2). Elle élimine les Suédois et revient à hauteur des Bleus.

L'Angleterre revient de loin. Menée au score à l'heure de jeu, elle a fini par se sortir d'une situation compromise en s'imposant devant la Suède (3-2). Un succès qui lui permet de revenir à égalité de points avec la France en tête du groupe B, où les Anglais ne sont devancés qu'à la différence de buts (+1 contre +2). L'équipe de Roy Hodgson a assuré l'essentiel en conservant son destin en main avant son dernier match face à l'Ukraine, troisième à un point des Anglais alors que la Suède, avec zéro point en deux matches, est éliminée. Les Anglais seront en ballottage favorable face aux Ukrainiens, mais ils devront montrer un peu plus de maîtrise contre les partenaires d'Andrei Shevchenko.

Les hommes d'Hodgson sont certes bien entrés dans le match. Comme face à la France, les Anglais ont tiré les premiers. Et comme face aux Bleus, la lumière est venue de Steven Gerrard, dont le centre a été parfaitement repris de la tête par Andy Carroll (1-0, 23e). Titularisé en attaque avec Danny Welbeck, le buteur de Liverpool a prouvé qu'il pouvait constituer une solution aux maux offensifs anglais. Pour ce qui est des soucis défensifs, Hodgson devra remuer ses méninges. Car son équipe a concédé deux buts sur des fautes de marquage après des coups de pied arrêtés. Le premier par Glenn Johnson contre son camp, après une tentative d'Olof Mellberg qui traînait dans la surface suite à un coup franc de Zlatan Ibrahimovic (1-1, 49e). Et le deuxième sur une tête du même Mellberg, complètement seul au deuxième poteau sur un coup franc de Sebastian Larsson (1-2, 59e).

Renversée en dix minutes, l'Angleterre n'en menait pas large. Hodgson a alors changé le cours de la rencontre en lançant Theo Walcott à la place de James Milner. L'attaquant d'Arsenal a apporté beaucoup plus de percussion sur son côté droit. Il a surtout été décisif. D'abord en égalisant, d'une frappe flottante à l'entrée de la surface après un corner mal repoussé par la défense suédoise. Puis en donnant le but de la victoire à Welbeck, auteur d'une talonnade sur un centre en retrait du Gunner qu'Andreas Isaksson a vu mourir au fond de ses filets (3-2, 78e). L'Angleterre peut remercier Walcott. Elle peut aussi remercier Joe Hart, auteur de quelques parades décisives, notamment face à Ibrahimovic (76e), deux minutes avant le but de Welbeck. Zlatan a encore laissé une impression mitigée. Comme la Suède, deuxième équipe éliminée de cette Euro après l'Irlande et futur adversaire sans perspective de l’équipe de France.