L'arbitre d'Espagne-Portugal fait débat

Voir le site Euro 2012 de football

Default tf1 image
Par thomas cholet|Ecrit pour TF1|2012-06-26T10:20:32.000Z, mis à jour 2012-06-26T10:30:54.000Z

La désignation de l'arbitre turc Cuneyt Cakir pour diriger la demi-finale déplairait à délégation portugaise, qui soupçonne des complicités avec le FC Barcelone ainsi qu'avec l'Unicef, le partenaire des Catalans.

"Le Portugal indigné: la désignation du Turc Cakir est alarmante", titre A Bola en Une, arguant que le président du Comité d'arbitrage de l'UEFA Angel Villar dirige également la Fédération espagnole de football, et que son vice-président Senes Erzik est turc et un "ami du FC Barcelone et de l'Unicef".

M. Erzik est cadre de l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, et aurait participé aux négociations qui ont fait de cette agence le partenaire du club catalan, explique le quotidien.

"La désignation de l'abitre turc déplaît" et la Fédération portugaise de football "envisage de prendre une position publique", affirme également le journal Record, selon lequel "la Selecçao craint le jeu en coulisses et la grande influence d'Angel Villar".