L'Espagne a l'emprise du Barça

Voir le site Euro 2012 de football

L'Espagne, un air de Barça
Par Glenn CEILLIER|Ecrit pour TF1|2012-06-20T10:10:34.000Z, mis à jour 2012-06-21T12:18:22.000Z

Si elle n'a pas laissé une forte impression, l'Espagne domine pourtant dans presque tous les domaines quand on compare les statistiques des huit qualifiés pour les quarts de finale.

FINALEMENT, L'ESPAGNE A FAIT PARLER LA POUDRE

Avec son carton face à l'Eire (4-0), l'Espagne a terminé cette première phase avec la meilleure attaque du tournoi. La Roja, qui avait débuté la compétition sans vrai numéro neuf dans sa composition, a fait parler la poudre malgré un dernier match poussif face à la Croatie (1-1) et arrive en quarts avec six réalisations au compteur. Juste derrière, on trouve l'Angleterre, qui a planté trois buts face à la Suède (2-3), l'Allemagne et le Portugal. Ces trois sélections ont inscrit cinq buts. Des huit équipes qualifiées, la France arrive en queue de peloton avec ses trois petits buts. Elle partage la dernière place avec la Grèce.

L'Espagne, un air de Barça

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

LA ROJA, C'EST AUSSI SOLIDE

Meilleure attaque, l'Espagne peut aussi se targuer de présenter la meilleure arrière-garde de la compétition avant d'aborder les matches à élimination directe. Malgré l'absence de Carles Puyol, la défense ibérique tient la route. Iker Casillas, précieux face à la Croatie (0-1), n'a pris qu'un but face à l'Italie (1-1). La République tchèque arrive loin derrière avec ses quatre buts encaissés, ce qui en fait la deuxième moins bonne défense de toutes les équipes de cet Euro. Mais les coéquipiers de Petr Cech payent leur entrée en lice catastrophique (4-1 contre la Russie). Après, ils ont su rectifier le tir. Mais ils sont les seuls qualifiés à présenter un goal average négatif (-1).

L'Espagne, un air de Barça

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

LES ESPAGNOLS A LA CATALANE

Encore une fois, l'Espagne a dominé cette catégorie. Comme le FC Barcelone en Ligue des Champions ou en Liga, la Roja met le pied sur le ballon. Avec son jeu fait de passes courtes, le tenant du titre monopolise le cuir et affiche 71,3% de possession en moyenne sur ses trois premiers matches ! Avec 58,5%, la France a fait le jeu dans l'ensemble comme le souhaite Laurent Blanc et arrive en deuxième position mais est très loin des Espagnols. Aux dernières places, on trouve trois équipes qui songent d'abord à se montrer organisées et à ne pas laisser d'espace avant de filer en contre-attaque : la Grèce (43,3%), l'Angleterre (42,6%) et le Portugal (40,4%).

L'Espagne, un air de Barça

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

LES ESPAGNOLS VISENT BIEN

L'Espagne a le plus souvent le ballon. Mais cette domination n'est pas stérile. Car c'est aussi l'équipe qui frappe le plus au but (45 tirs), juste devant la France (42). Elle n'est pas imprécise non plus puisque c'est aussi la formation qui cadre le plus de ses frappes. Et de loin ! Avec 64,4% de tirs cadrés, les champions du monde et d'Euro en titre sont largement devant les Français et les Italiens qui complètent le podium avec 50%. La Grèce, qui n'a cadré que 29,4% de ses tirs, est dernière. Avec un retard très net sur les autres.

L'Espagne, un air de Barça

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

LA FRANCE MANQUE CRUELLEMENT DE REALISME

Enfin un classement où l'Espagne n'arrive pas en tête. Pour une fois, la Roja ne domine pas car elle ne convertit en but que 13,3% de ses frappes. L'Angleterre se montre, elle, beaucoup plus réaliste. Les Anglais n'ont pas eu besoin de beaucoup d'occasions pour trouver le chemin des filets (21,7% de leurs tirs se sont transformés en but). La France ne joue, elle, pas dans la même catégorie. A l'image de Karim Benzema, l'attaquant de l'Euro qui a tenté le plus de tirs sans marquer (17), les Bleus peinent à concrétiser leur domination et affichent un ratio buts par tirs très faible (7,1%).

L'Espagne, un air de Barça

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

LES BLEUS SE FONT BOUGER

Si l'Espagne arrive encore en tête avec 54,8% de ses duels gagnés, c'est la situation de la France qui frappe un peu plus dans cette catégorie. Les Bleus n'ont remporté que 46,6% de leurs duels depuis le début de la compétition. C'est faible et cela symbolise le manque d'engagement et d'agressivité des Français. Alou Diarra doit se sentir parfois bien seul.

L'Espagne, un air de Barça