L'Espagne doit concrétiser

Voir le site Euro 2012 de football

L'Espagne aux portes de l'Histoire
Par Thomas CHOLET|Ecrit pour TF1|2012-06-13T17:21:43.000Z, mis à jour 2012-06-14T18:28:22.000Z

Tenante du titre, l'Espagne doit concrétiser sa domination dans le jeu, face à l'Eire (20h45), afin de sortir du groupe C sans avoir à douter. Trop batailler en phase de poule pourrait être préjudiciable dans la conquête d'un inédit triplé.

ENJEU:

Dominer n'est pas gagner. L'Espagne a pu le vérifier face à l'Italie (1-1), où ses 731 passes ne lui ont pas permis de prendre plus qu'un point. Face à l'Eire, défaite par la Croatie (1-3), les Ibériques peuvent une nouvelle fois s'attendre à faire tourner le ballon face à une défense très regroupée. Les hommes de Trapattoni n'étant pas à même de lutter techniquement face à la Roja, le plus âgé des sélectionneurs de l'Euro 2012 "a sa petite idée" pour augmenter les chances des "Boys in Green" de prendre leur premier point (voir la vidéo ci-dessus) de l'Euro 2012. Dans ce qui pourrait tactiquement ressembler à un Chelsea-Barcelone (1/2 finale de la Ligue des Champions), les Espagnols devront trouver la faille et prendre gare aux contres. Sous peine de se retrouver dans une situation très inconfortable: avec un point ou deux, l'Espagne ne serait pas assurée de se qualifier, même en cas de victoire sur la Croatie lors de la dernière journée.

LES CHIFFRES CLEFS:

0. Depuis son but en finale de l’Euro 2008, Fernando Torres n’a converti aucun de ses 14 tirs en phases finales de tournois majeurs.

1. Aucun adversaire de l'Espagne n'a réussi à lui marquer plus d'un but lors d'un tournoi majeur, depuis la France de Zinédine Zidane (3-1) lors de la Coupe du monde 2006. Si la Roja marque deux buts à l'Eire, ses probabilités de victoire sont donc élevées.

3. C'est le nombre de penalties arrêtés par Iker Casillas face à la République d'Irlande.

13. En vingt-quatre confrontations, l'Espagne s'est imposée à treize reprises devant l'Eire (pour quatre revers). Mais les deux équipes avaient dû être départagées aux tirs au but lors de leur dernière confrontation, en huitièmes de finale la Coupe du monde 2002. L'Espagne avait été tenue en échec, avant de se qualifier (1-1, 3-2 t.a.b.)

LES ÉQUIPES PROBABLES:

Si l'Espagne avait évolué sans numéro 9 de métier contre à l'Italie (1-1), Del Bosque pourrait cette fois aligner Fernando Torres en pointe de son attaque, à la place Cesc Fabregas, pourtant buteur face aux Transalpins. Le joueur du Barça, utilisé en partie pour contrer l'influence d'Andrea Pirlo, correspond moins au système de jeu naturel des Espagnols. En face, Trapattoni a décidé de muscler son jeu. Aux côtés de Robbie Keane, le puissant attaquant de Stoke City Jonathan Walters remplacera Kevin Doyle. En revanche, la défense irlandaise ne devrait pas changer, en dépit des trois buts encaissés face à la Croatie. Son organisation, en revanche, sera peut être modifiée. Ce sera la surprise de l'expérimenté chef Trapattoni.

L'Espagne doit concrétiser