L'Espagne résiste à tout

Voir le site Euro 2012 de football

L'Espagne résiste à tout
Par Glenn CEILLIER|Ecrit pour TF1|2012-06-27T21:32:55.000Z, mis à jour 2012-06-28T10:14:10.000Z

Poussée aux tirs au but par le Portugal, l'Espagne s'est finalement qualifiée pour la finale de l'Euro (0-0, 4-2). Elle défendra son titre face à l'Allemagne ou l'Italie.

Cristiano Ronaldo n'a même pas pu tirer son tir au but. Avant de voir la star portugaise se présenter, Cesc Fabregas a envoyé l'Espagne en finale de l'Euro en marquant le sien sur un poteau rentrant. La Roja s'est ainsi débarrassé du Portugal en demi-finale à l'issue de la séance des tirs au but (0-0, 4-2 t.a.b.). La sélection espagnole n'a toujours pas pris de but lors d'un match à élimination directe de Championnat d'Europe ou de Coupe du monde depuis le Mondial 2006. Elle devient surtout la première formation depuis la RFA en 1976 à disputer trois grandes finales en quatre ans. Et elle s'offre l'occasion de réaliser un triplé Euro-Mondial-Euro. Mais il faudra pour cela venir à bout de l'Allemagne ou de l'Italie qui s'affrontent jeudi.

Les Portugais n'auront pas à rougir de l'Euro et de leur sortie de route face aux champions du monde et d'Europe en titre. Avant de voir les tirs au but de Moutinho et Bruno Alves être arrêté par Iker Casillas et repoussé par la barre, les Lusitaniens n'ont pas démérité face à leurs voisins. Loin de là ! Avec un pressing haut de tous les instants, ils ont contrarié les coéquipiers de Xabi Alonso. Certes, les Espagnols ont eu la possession du ballon. Mais pendant près de 90 minutes, ils ont lutté pour développer leur jeu, se montrer vraiment dangereux et mettre à mal le bloc portugais, parfaitement en place et solidaire. Il a ainsi fallu attendre la 67e minute pour voir Xavi placer une frappe cadrée, qui a été captée sans souci par Rui Patricio.

Cette fois, Ronaldo n'a pas su être décisif

Le portier lusitanien a eu un peu plus de travail en prolongation. Car avec les entrées de Pedro et Navas mais aussi le repositionnement plus axial d'Iniesta, l'Espagne a retrouvé de la vitesse dans ses transmissions et s'est enfin approchée du but lusitanien pour se montrer dangereuse. Mais Rui Patricio a veillé au grain et a repoussé les tentatives d'Iniesta (104e) puis de Navas (111e).

Bien en place, le Portugal a aussi eu sa chance. Grâce à la vitesse et au talent de Cristiano Ronaldo et de Nani - qui s'est toutefois éteint au fil des minutes -, les Portugais ont fait trembler les supporters espagnols. Mais Cristiano Ronaldo, qui avait été décisif lors des deux derniers matches, n'a pas su faire la décision, notamment sur coups francs (71e, 83e) et sur une contre-attaque ratée à la 90e. Finalement, CR7, qui rêvait de conclure le travail en tant que cinquième tireur portugais, n'aura pas réussi à faire passer un cap au Portugal, qui échoue pour la troisième fois en demi-finale d'un Euro après ses défaites de 1984 et 2000. Sans être étincelante et malgré l'échec inaugural de Xabi Alonso lors de la séance de tirs au but, l'Espagne continue, elle, sa belle épopée. La Roja peut écrire une nouvelle page dorée de son histoire.