Dans l'actualité récente

L'Italie a le sang chaud, l'Allemagne la tête froide

Voir le site Euro 2012 de football

Italie, le retour du 'Blocco-Juve'
Par Thomas CHOLET|Ecrit pour TF1|2012-06-27T14:41:20.000Z, mis à jour 2012-06-28T13:49:49.000Z

Alors que l'Allemagne est l'équipe la plus réaliste du dernier carré, l'Italie attrape bien plus les jambes que le cadre. L'analyse statistique des matches de ces deux sélections depuis début de l'Euro ne ment pas.

Quatre buts en autant de matches. Jamais une équipe n'avait si peu marqué dans un Euro que cette sélection italienne pour atteindre les demi-finales (depuis 1996, quand la compétition est passé à 16 équipes). Et pourtant, le catenaccio est passé de mode chez les Transalpins, et les 88 tirs de la Squadra Azzurra en sont la preuve. Mais les Italiens ne sont pas devenus pour autant les champions de l'attaque, la faute à la plus faible réussite du tournoi : 6,8% des tirs ont fini dans les filets, près du triple pour la Mannschaft, qui possède à ce stade la meilleure attaque de l'Euro (9) sans avoir frappé beaucoup plus.

Pour battre la Nazionale (ce serait la première fois dans une compétition majeure), les hommes de Joachim Löw devront être forts mentalement. Peu secoués depuis le début de la compétition (45 fautes subies), les coéquipiers de Bastian Schweinsteiger affrontent ce jeudi une équipe très combative (80,3% de tâcles réussis), la plus sanctionnée de cet Euro (11 cartons jaunes, fruits de 60 fautes commises). De quoi faire dérailler la belle mécanique allemande?

L'Italie a le sang chaud, l'Allemagne la tête froide