L'Ukraine n'est pas rassurée

Voir le site Euro 2012 de football

L'Ukraine n'est pas rassurée
Par AFP|Ecrit pour TF1|2012-06-05T20:15:43.000Z, mis à jour 2012-06-06T07:36:01.000Z

L'Ukraine a terminé par une défaite (2-0) contre la Turquie sa préparation à l'Euro 2012. Après un revers (3-2) en Autriche, elle n'a pas fait le plein de confiance.

A trois jours de l'ouverture de l'Euro qu'elle coorganise avec la Pologne, l'Ukraine ne s'est pas rassurée, même si le sélectionneur Oleg Blokhine n'avait pas aligné son onze de base, réservant Shevchenko pour la seconde période et ne faisant pas appel à Timoschuk. Après avoir étrillé l'Estonie (4-0) fin mai, l'Ukraine restait sur un échec contre l'Autriche (3-2) le 1er juin à Innsbrück. Pas de quoi s'inquiéter, avait alors commenté Blokhine. Mais il eut la désagréable surprise d'être mené sur un but de Caner Erkin à la demi-heure de jeu, avantage que ses hommes ne parvenaient pas à combler avant la pause en dépit de deux frappes de Konoplyanka (38, 47).

Blokhine tentait de donner du sang neuf en faisant entrer Shevchenko, Nazarenko, Kacheridi puis Gusev, l'auteur du doublé contre l'Autriche. Mais c'était finalement la Turquie qui faisait encore mouche par Pektemek (70), Altintop manquant le 3e but lorsque sa reprise de la tête était renvoyée par la transversale. Shevchenko s'est bien démené sur le front offensif mais l'ancien Ballon d'Or a échoué sur le gardien (55), manqué sa cible de la tête et vu une ultime frappe échouer sur la barre.

Place à l'Euro

L'Ukraine n'a plus que six jours pour peaufiner son entrée dans le groupe D, le 11 juin à Kiev contre la Suède qui a remporté son dernier test à domicile contre la Serbie (2-1). L'équipe d'Oleg Blokhine poursuivra sa route par une confrontation avec la France, le 15 juin à Donetsk, avant de conclure la première phase par un choc contre l'Angleterre le 19 dans sa capitale.

L'Ukraine rêve de briller à l'Euro, pour faire oublier les difficultés d'organisation et les problèmes politiques liés à l'affaire Timochenko, l'opposante dont la condamnation à la prison et la situation de détention ont soulevé de vives critiques en Europe. La Turquie, qui a manqué le rendez-vous européen, est concentrée sur sa préparation aux éliminatoires pour le Mondial-2014. Et après une belle victoire (3-1) sur le Portugal de Cristiano Ronaldo, l'équipe du sélectionneur Abdullah Avci s'est offerte un organisateurs de l'Euro.