Les Pays-Bas pâles vainqueurs

Voir le site Euro 2012 de football

Default tf1 image
Par Nicolas SBARRA|Ecrit pour TF1|2012-05-30T20:40:30.000Z, mis à jour 2012-05-30T20:49:19.000Z

Battue lors de ses deux précédents matches amicaux, l'équipe des Pays-Bas a renoué avec la victoire en prenant la mesure de la Slovaquie (2-0), mais de manière peu convaincante à 10 jours de l'Euro.

Après diverses expérimentations lors des défaites face au Bayern Munich (2-3) puis la Bulgarie (1-2 samedi à Amsterdam), le sélectionneur Bert van Marwijk a aligné ce qui ressemble à son équipe-type. Avec deux vrais ailiers (Afellay et Robben) et une seule pointe, Robin van Persie préféré à Klaas-Jan Huntelaar. Formule classique à défaut d'être magique tant les Néerlandais ont évolué sans inspiration.

Ces trois hommes soutenus par Wesley Sneijder (sorti blessé à une cheville à la 51e et remplacé par Rafael Van der Vaart), ont rarement donné le tournis à la défense slovaque. Ibrahim Afellay s'en est le mieux tiré, lui qui a été à l'origine du but inscrit contre son camp par Kornel Salata dès la 7e mn (1-0), Van der Vaart doublant la mise en fin de match (2-0, 75e). Afellay, attaquant du FC Barcelone longtemps sur le flanc cette saison en raison d'une blessure à un genou, a été la principale satisfaction côté néerlandais en multipliant les appels et se créant quelques occasions de but alors que Van Persie (remplacé par Huntelaar à la 68e) a souvent couru dans le vide.

La défense Oranje reste en outre un sujet d'inquiétude au plat pays, notamment la charnière centrale Heitinga-Bouma coupable de nombreuses imprécisions et d'erreurs de communication. Dès la 20e seconde, les deux hommes se sont d'ailleurs télescopés, avant de mettre plusieurs minutes à se relever et à retrouver leurs esprits... Bert van Marwijk doit sans doute espérer un retour rapide du patron de sa défense, Joris Mathijsen, sur la touche après s'être blessé à une cuisse samedi dernier face à la Bulgarie.