Les Pays-Bas tombent de haut

Voir le site Euro 2012 de football

Les Pays-Bas tombent de haut
Par Gil BAUDU|Ecrit pour TF1|2012-06-09T17:39:40.000Z, mis à jour 2012-06-10T07:51:02.000Z

Arrivés en favoris, les Pays-Bas ont chuté d'entrée à Kharkiv face au Danemark (0-1) dans le groupe de la mort. Les Oranje ont trop gâché.

Quarante-cinq ans. Cela faisait quarante-cinq ans que les Pays-Bas n'avaient plus trébuché face au Danemark. Samedi, la série néerlandaise a pris fin. A Kharkiv, les Oranje ont débuté leur Euro par une défaite (0-1). Et au regard du niveau relevé de ce groupe B, où figurent également l'Allemagne et le Portugal, la sélection de Bert van Marjwik a déjà entamé ses chances d'accéder aux quarts de finale. Mercredi prochain, elle sera dos au mur à l'heure de défier la Nationalmannschaft.

Ce revers, premier coup de tonnerre de la compétition, les Néerlandais ont tout fait pour l'éviter : ils ont même terminé la rencontre avec une équipe totalement déséquilibrée, où Kuyt jouait latéral droit, tandis que Huntelaar et van der Vaart épaulaient Robben, Sneijder et van Persie aux avant-postes. Sans succès : les Oranje se sont montrés trop maladroits pour effacer le but de Michael Krohn-Dehli. Dès la 24e minute, l'attaquant de Brondby avait perforé leur défense, avant d'ajuster un tir entre les jambes de Stekelenburg (0-1, 24e). Une leçon de réalisme pour des Néerlandais incapables de convertir leurs innombrables occasions. Parce que les mains de Poulsen (28e) et Jacobsen (89e) n'ont pas été sanctionnées d'un penalty. Mais surtout parce qu'ils n'ont cadré que 5 de leurs 32 tirs.

Cette statistique, ahurissante, en dit long sur les carences des vice-champions du monde, pourtant présentés comme l'un des favoris présumés de cet Euro 2012. Elle trahit aussi l'impression que cette sélection, riche en talents individuels, n'est pas encore au point collectivement. Dans des éliminatoires qu'elle avait survolés, elle enfilait pourtant les buts comme des perles. Vingt ans après leur sacre surprise, les Danois créent ainsi la première sensation de cet Euro 2012. Même en 1992, ils n'avaient pas remporté leur premier match. Paradoxalement, l'histoire est également un source d'optimisme pour les Pays-Bas : en 1988, leur défaite inaugurale face à l'URSS (0-1) ne les avait pas empêchés de régner sur le Vieux-Continent quelques semaines plus tard.