Plomb dans maillots, Bryand réagit

Voir le site Euro 2012 de football

Default tf1 image
Par AFP|Ecrit pour TF1|2012-06-08T10:10:45.000Z, mis à jour 2012-06-08T10:10:51.000Z

"Il faut avoir tous les éléments", a commenté le médecin de l'équipe de France, Fabrice Bryand, interrogé vendredi sur la mise en garde du Bureau européen des associations de consommateurs (BEUC) sur la présence de substances toxiques potentielles dans les maillots.

"Il faut avoir tous les éléments, a expliqué le médecin. J'ai cru voir qu'il y avait d'autres métaux lourds et malheureusement pas que du plomb. Mais il faut voir quel est le pourcentage". "Aujourd'hui, on découvre plein de choses, les règles se resserrent, a-t-il poursuivi. C'est une bonne chose, il faut être attentif. Mais je ne peux pas répondre car je n'ai pas tous les éléments".

"Carton rouge pour les maillots de l'Euro 2012", avait lancé l'organisation de défense des consommateurs dans un communiqué au ton volontairement alarmiste, car "les fans de football paient jusqu'à 90 euros pour le maillot de leur équipe", susceptible de contenir plomb, nickel ou encore composés chimiques anti-odeurs. L'organisation de consommateurs belge Test Achat, membre du BEUC, a cependant pris ses distances avec la manière dont a été organisée cette communication et a demandé à ne plus être associée à la mise en garde lancée par l'agence européenne. "Il faut de la nuance, car les dossiers avec des substances toxiques sont hyper sensibles", avait déclaré Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test Achat.