La Pologne veut revenir sur la carte

Voir le site Euro 2012 de football

La Pologne veut revenir sur la carte
Par Cédric GRANEL|Ecrit pour TF1|2012-06-06T16:01:14.000Z, mis à jour 2012-06-07T14:54:48.000Z

Les douze choses que vous devez savoir sur la Pologne, avant l'ouverture de l'Euro, vendredi. Le pays co-organisateur a déployé les grands moyens.

SES LEADERS : Dortmund, fournisseur officiel

La Pologne peut notamment compter sur son trio venu du Borussia Dortmund Lukasz Piszczek - Jakub Blaszczykowski - Robert Lewandowski. Vainqueurs cette saison de la Bundesliga et de la Coupe d'Allemagne, ils abordent l'Euro 2012 avec le plein de confiance. Le portier Wojciech Szczesny retrouve, lui, peu à peu ses sensations après une blessure à l'épaule qui a contrarié sa fin de saison avec Arsenal.

SON COACH : Smuda le dur

Franciszek Smuda, qui fêtera ses 64 ans pendant l'Euro, est un quasi inconnu au niveau international. Fort de ses deux titres de champion de Pologne (avec Lodz en 1997 et avec le Wisla Cracovie en 1999), il est aussi le dernier entraineur à avoir amené une formation de son pays en quarts de finale de la Ligue des champions (Lodz en 1996). A la tête de la sélection depuis 2009, il est connu pour ses méthodes musclées n'hésitant pas à bannir définitivement plusieurs joueurs pour des écarts de conduite.

SES "FRANCAIS" : Obraniak et Perquis naturalisés

Bénéficiant de la double nationalité franco-polonaise, Ludovic Obraniak (Bordeaux) et Damien Perquis (Sochaux) sont venus renforcer la sélection. Le premier depuis août 2009, le second à partir de septembre 2011. Depuis quatre saisons à Auxerre, Dariusz Dudka disputera son deuxième Euro sous le maillot de la Pologne après celui de 2008.

La Pologne veut revenir sur la carte

SON GRAND ABSENT : Jelen

Auteur d'une saison quasi blanche avec Lille cette saison (329 minutes de jeu pour 1 but en 13 matches de L1), Ireneusz Jelen n'a pas réussi gardé sa place en sélection. Un choix sportif du sélectionneur.

SES GRANDES REFERENCES : Une belle série d'inviolabilité

Automatiquement qualifiée pour l'Euro 2012 qu'elle co-organise avec l'Ukraine, la Pologne ne dispute que des matches amicaux depuis novembre 2009. En phase active de préparation depuis un an, elle a disputé ses treize derniers matches exclusivement à domicile pour un bilan de 8 victoires, 3 nuls et 2 défaites. A noter que la Pologne n'a plus encaissé le moindre but depuis le 15 novembre 2011 face à la Hongrie. Soit 462 minutes d'invincibilité.

SON CALENDRIER : Grèce, point de départ

La Pologne disputera le match d'ouverture de l'Euro 2012 face à la Grèce le vendredi 8 juin. Elle se mesurera ensuite à la Russie le mardi 12 juin avant d'affronter la République Tchèque le samedi 16 juin. Son quart de finale éventuel sera contre l'une des équipes du groupe de la mort : Allemagne, Pays-Bas ou Portugal ?

SES AMBITIONS : Franchir les poules

Tête de série du groupe A, la Pologne vise une place en quarts de finale. Ludovic Obraniak ne s'en cache pas : "Malgré le niveau élevé, la Russie, la République Tchèque et la Grèce sont des équipes à notre portée. On a évité des équipes comme l'Espagne ou la France. Pour nous, c'est l'occasion ou jamais de sortir des poules. Si on ne passe pas là, on ne passera jamais."

La Pologne veut revenir sur la carte

SES ATOUTS : A la maison !

Co-organisatrice de l'Euro 2012, la Pologne présente l'avantage de disputer l'ensemble de la compétition devant tout un pays acquis à sa cause. De plus, elle disputera ses deux premiers matches de poule dans le même stade, celui du National Stadium de Varsovie. Une enceinte qui a jusqu'ici plutôt bien réussi à la sélection qui n'a perdu qu'un seul de ses 17 derniers matches disputés dans la capitale.

SES FAIBLESSES : La plus faible sur le papier

Positionnée au 65e rang du classement FIFA, la Pologne est, selon ce critère, l'équipe la plus faible présente dans la compétition. Une analyse confirmée par les faits. Depuis 2009 et le début de sa série de matches amicaux, la Pologne ne s'est jamais imposée en 7 rencontres face à une équipe présente à l'Euro 2012.

SON HISTOIRE A L'EURO : (Presque) RAS

La Pologne n'a disputé jusqu'à présent qu'un seul Euro. C'était lors de la précédente édition en 2008. Eliminée en phase de poules, elle avait concédé deux défaites (2-0 contre l'Allemagne, 1-0 contre la Croatie) et un nul (1-1 contre l'Autriche) pour un seul but marqué (l'oeuvre du Brésilien naturalisé Roger Guerreiro).

SA PLACE DANS LE FOOT MONDIAL : Mythiques années 70

La Pologne a remporté la médaille d'or aux Jeux Olympiques de Munich en 1972. Elle est aussi parvenue à deux reprises sur la troisième marche du podium de la Coupe du monde. En Allemagne en 1974 et en Espagne en 1982.

UNE ANECDOTE :

Le gardien polonais Jan Tomaszewski, médaillé au Mondial 1974, s'offusque de la présence de trop nombreux joueurs naturalisés au sein de la sélection polonaise (Ludovic Obraniak, Damien Perquis et Sebastian Boenisch). Pour cette raison, il ne supportera pas son pays pendant l'Euro mais plutôt l'Allemagne dans laquelle figurent Lukas Podolski et Miroslav Klose... tous deux d'origine polonaise.

La Pologne veut revenir sur la carte