La pression est sur l'Italie

Voir le site Euro 2012 de football

Pourquoi 2012 n’a rien à voir avec 2006 et 1980
Par Cédric GRANEL|Ecrit pour TF1|2012-06-13T09:48:31.000Z, mis à jour 2012-06-14T15:46:15.000Z

Face à la Croatie, l'Italie est déjà dans l'obligation de s'imposer si elle veut vraiment conserver toutes ses chances d'accéder aux quarts de finale.

L'ENJEU :

Même si la Squadra Azzura a obtenu un match nul rassurant face aux champions du monde et d'Europe en titre espagnols (1-1), son avenir à l'Euro n'en reste pas moins menacé. Les hommes de Cesare Prandelli, parasités par un nouveau scandale lié aux déclarations homophobes de Cassano, doivent rester concentrés sur la confrontation face à la Croatie qui s'annonce déjà décisive. Contrairement aux Croates victorieux de leur premier match contre l'Irlande (3-1), les Italiens sont dans l'obligation de l'emporter s'ils veulent rester maîtres de leur destin au sein de la poule C. Tout autre résultat placerait l'équipe dans une situation compliquée. Cela n'a pas échappé au sélectionneur transalpin qui a mis en garde ses joueurs. "Ce sera le match décisif de notre groupe. Et le danger sera plus grand que contre l'Espagne, parce que les Croates sont plus imprévisibles. Nous devrons être prêts."

LES CHIFFRES CLEF :

1. La Croatie n'a perdu qu'une fois en six rencontres face à l'Italie, pour trois victoires et deux nuls.

3. Trois des quatre derniers buts de la Croatie en phase finale de championnats d'Europe ont été marqués de la tête.

4. La Croatie reste sur quatre victoires consécutives en phase de groupes à l'Euro.

13. L’Italie enregistre le plus de matches nuls en phases finales de l'Euro.

LES ÉQUIPES PROBABLES :

Pas de grands bouleversements à prévoir dans les onze de départ des deux formations. Slaven Bilic s'apprêterait à reconduire l'équipe qui a dominé l'Irlande alors que Cesare Prandelli ne pourrait procéder qu'à un seul changement. Giaccherini et Balzaretti seraient en balance pour animer le couloir gauche. Objectif pour les deux sélectionneurs, pouvoir travailler dans la continuité.

La pression est sur l'Italie