"Des progrès mais trop de lacunes"

Voir le site Euro 2012 de football

'Des progrès, mais encore trop de lacunes'
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2012-06-06T10:47:22.000Z, mis à jour 2012-06-06T17:49:43.000Z

Pendant une heure, nous avons débriefé ensemble la campagne de préparation des Bleus. Ils ont muri dans le jeu, mais ont perdu des certitudes défensives.

Quel est le joueur d'après vous qui a marqué le plus de points aux yeux de Laurent Blanc durant cette préparation ? (question de benjamin)
Gil BAUDU : Je ne serai pas très original, mais je vais quand même vous citer Franck Ribéry, qui a enfin retrouvé ses jambes munichoises sous le maillot bleu. Mais aussi Florent Malouda. Je l'avoue : je n'étais pas très tendre à son égard il y a encore un mois. Mais, que ça lui plaise ou non, ce poste de milieu relayeur lui va à merveille.

Les progrès offensifs semblent monstrueux car les adversaires ont été relativement faibles et que l'équipe a passé son temps à attaquer. Lorsque l'opposition sera de meilleure qualité, la défense va souffrir et ça risque de déséquilibrer toute l'équipe, qu'en penses-tu? (question de Ju)
G. Ba. : C'est sûr que l'Angleterre sera un tout autre adversaire que l'Estonie. Je partage votre inquiétude sur la supposée fragilité des Bleus. Mon sentiment, c'est que Laurent Blanc a voulu s'appuyer sur des certitudes défensives pour faire progresser son secteur offensif. Résultat : l'équipe de France a franchi plusieurs paliers devant, a affirmé son identité de jeu. Mais ses certitudes défensives se sont évaporées. Ah, ce fameux équilibre...

La paire Koscielny-Rami ne serait-elle pas plus envisageable étant donné le manque de rythme et d'assurance de Mexès? (question de yoh)
G. Ba. : Compte-tenu de la méforme, assez criante, de Mexès, c'est une question légitime. A mes yeux, Koscielny est le défenseur central qui offre actuellement le plus de garanties. Mais je ne crois pas que Blanc prendra le pari d'envoyer Mexès sur le banc. Face à la Serbie, c'est au Milanais que Koscielny était associé. Si on lit entre les lignes, la victime potentielle de l'émergence du Gunner sera... Rami. Pas Mexès. C'est discutable, je vous l'accorde.

Peut-on avoir une désagréable surprise en se prenant un carton par l'Angleterre en voyant les faiblesses de la défense française ? (question de kempesfan)
G. Ba. : Un carton ? Je ne crois pas. Une défaite ? Ce n'est pas à exclure. Depuis le début de la semaine, tous les joueurs de l'équipe de France le clament, haut et fort : l'Angleterre, même diminuée, sera plus redoutable qu'elle n'en a l'air. Ils le disaient dès le début du stage de préparation, avant même que les lacunes défensives ne sautent aux yeux lors des trois matches amicaux.

Vu l'incertitude qui plane sur M'Vila et Matuidi, est-il envisageable que Laurent Blanc fasse appel à un milieu défensif ? Hier soir, Koscielny a dû remplacer Diarra en récupérateur alors qu'il y a seulement trois défenseurs de métiers dans le groupe... (question de Elchristo)
G. Ba. : Ce sont effectivement les limites de la liste des 23 sélections : Blanc doit miser sur la polyvalence pour combler certains vides qu'il n'avait pas prévus. Jusqu'à hier, je n'avais jamais vu Koscielny jouer milieu défensif. Cela en dit long sur l'état d'urgence auquel le sélectionneur est confronté. En attendant que M'Vila et Matuidi soient de nouveau opérationnels, il n'a plus qu'Alou Diarra sous la main. Le Marseillais est le seul récupérateur pur de la liste. C'est risqué, très risqué...

Clichy à la place de Evra? (question de Francais)
G. Ba. : Sur la forme du moment, Clichy le mériterait, assurément. Mais je ne pense pas qu'il débutera face à l'Angleterre. Pourquoi ? Parce qu'il n'a débuté face à l'Estonie, lors d'un match qui avait quand même un air de répétition générale. Evra l'a joué, et cette fois, il s'est montré plus concentré que face à la Serbie. Blanc semble vouloir privilégier l'expérience du Red Devil aux jambes du Citizen. Mais au moindre faux-pas d'Evra, je suis persuadé que Clichy aura sa chance.

La situation actuelle peut-elle être comparable à celle de 96 ? (question de Valentin)
G. Ba. : Oui, si l'on considère que cette équipe de France est toujours en construction et qu'elle prépare déjà 2014, comme la génération 1996 était tournée vers 1998. Et re-oui si l'on remet dans le contexte : en 96, Aimé Jacquet avait reconstruit sur les cendres de France-Bulgarie ; Blanc, lui, s'efforce de refermer la cicatrice de Knysna. L'équipe qui débutera l'Euro dans quelques jours ne me paraît pas moins riche en talents individuels que celles qui avait atteint le dernier carré en Angleterre. C'est ensuite que Zidane and Co avaient écrit leur histoire. C'est au tour de Benzema and Co d'écrire la sienne. Souhaitons-leur la même destinée.

Pensez-vous que M'vila puisse reprendre sa place après le match contre l'Angleterre au vu des bonnes performances d'Alou Diarra? (question de yoh)
G. Ba. : Je ne pense pas que les performances d'Alou Diarra aient été si flamboyantes, au point de faire totalement oublier l'absence de Yann M'Vila. En revanche, le profil du Marseillais me semble plus adapté au 4-3-3 prôné par Blanc. Je m'explique : Diarra est davantage ratisseur dans l'âme que M'Vila, qui n'est pas une authentique "sentinelle". Diarra apporte également sur le plan athlétique et dans le domaine aérien. Pour moi, sa simple présence suffit à équilibrer le milieu de terrain. Comme le disait Malouda lundi, c'est lui qui "garde la boutique" et qui, du coup, "libère les autres joueurs". M'Vila a d'autres qualités. Mais pas celles-ci.

Le 4-3-3 est-il la bonne solution pour l'équipe de france ? (question de visiteur)
G. Ba. : Dans l'esprit de Laurent Blanc, ça semble en tout cas être l'option n°1. Hier, même quand Mathieu Valbuena est rentré, Nasri est resté collé à la ligne de touche. Ca ne lui a d'ailleurs pas plu : sur le terrain, j'ai perçu plusieurs discussions assez vives entre le Citizen et le Marseillais. Nasri pensait sûrement que Valbuena le suppléerait à droite. Et il s'est même offert quelques libertés pour le faire sentir. A mon humble avis, Nasri n'est pas le joueur qui s'impose à droite. Un joueur comme Hatem Ben Arfa, dont la complicité avec Debuchy m'avait bien plu face à l'Islande, apporterait davantage à mon sens. Mais Nasri est le premier choix de Blanc.