Ribéry - Benzema, les chefs de file

Voir le site Euro 2012 de football

Ribéry - Benzema, les chefs de file
Par Damien DORSO|Ecrit pour TF1|2012-06-05T22:55:55.000Z, mis à jour 2012-06-06T15:03:14.000Z

Impliqués sur trois des quatre buts des Bleus face à l'Estonie (4-0), Franck Ribéry et Karim Benzema ont pris les clefs de l'équipe de France avant l'Euro. Intenable, le Munichois a trouvé le chemin des filets adverse pour la troisième fois de suite. Le Madrilène a mis un doublé.

Les matches de préparation des Bleus auront clairement servi à rassurer deux d'entre eux. Karim Benzema et Franck Ribéry iront à l'Euro en confiance. Titulaires dans deux des meilleurs clubs d'Europe, demi-finaliste et finaliste malheureux de la dernière Ligue des champions, le Madrilène et le Munichois ont livré une grosse saison mais n'ont pas toujours offert le même rendement sous le maillot bleu. Ils l'ont fait face à l'Estonie, mardi, et porté l'équipe de France vers une large et convaincante victoire dans ce troisième et dernier match amical (4-0). De quoi lever tous les doutes avant de s'envoler vers l'Ukraine. Laurent Blanc : "Si j'étais superviseur de l'équipe de France et que je devais désigner les deux joueurs à surveiller de près... Je ne vous fais pas un dessin : ce seraient Franck et Karim."

Depuis son but face à l'Islande (3-2), Franck Ribéry n'arrête plus de marquer. Disponible et tonique sur la gauche de l'attaque tricolore, il s'est d'abord emmené le ballon dans la course avant de solliciter le une-deux avec Benzema pour ajuster le portier adverse et ouvrir le score (1-0, 24e). Très en jambes, le Bavarois a signé face aux Estoniens sa troisième réalisation en trois matches et sorti les Bleus d'un début de match rendu compliqué par une défense fébrile. Mobile et décidé à prendre ses responsabilités, il s'est démené sur tout le front de l'attaque et a ainsi souvent évolué sur le flanc droit pour désorienter la défense balte.

Benzema dans le top 20 des Bleus

Ribéry n'a pas seulement marqué dans cet ultime match de préparation. Il a aussi signé une passe décisive pour Karim Benzema. De la droite, justement, l'ancien Marseillais a adressé un centre parfait que le Madrilène a facilement repris du gauche aux six mètres (3-0, 47e). "On lui a maintenu notre confiance. Dieu sait qu'il y a deux ans, vous n'étiez pas tous derrière moi" a savouré Laurent Blanc après la rencontre.

En première période, en revanche, Benzema n'avait eu besoin de personne pour inscrire son 14e but en 45 sélections, son premier avec les Bleus depuis septembre 2011. A la suite d'un corner, il a récupéré le ballon sur la gauche de la surface avant d'enrouler une sublime frappe vers le poteau opposé pour doubler la mise (2-0, 37e). Benzema a répondu de jolie manière aux interrogations nées de son récent manque d'efficacité en bleu (1 but sur ses 11 derniers matches). "Tous les gens du football le savaient: des joueurs qui ont explosé dans des clubs grands étrangers, il n'y en a pas des tonnes. Franck et Karim en faisaient partie. Ils ont un potentiel énorme, et ils mettent au service de leurs équipes. De leur club, on le savait. Encore fallait-il qu'ils le mettent à la disposition de l'équipe de France."

Grâce à son doublé, l'ancien Lyonnais fait même désormais partie des vingt meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe de France, juste derrière Laurent Blanc. Avec six buts et autant de passes décisives, il est aussi le joueur le plus prolifique depuis l'arrivée de l'actuel sélectionneur. Une nouvelle fois très actif, il s'est démené jusqu'à son remplacement par Giroud à la 73e minute. Ribéry, l'autre détonateur tricolore, était sorti quelques instants plus tôt (65e). Face à l'Angleterre au premier match de l'Euro, les Français devraient pouvoir s'appuyer sur leur fabuleux duo. Troisième élément de l'attaque, Samir Nasri, n'a plus qu'à prendre exemple.