Ronaldo, un soir pour conquérir le Ballon d'Or

Voir le site Euro 2012 de football

Ronaldo, un soir pour conquérir le Ballon d'Or
Par Glenn CEILLIER|Ecrit pour TF1|2012-06-26T18:23:51.000Z, mis à jour 2012-06-28T10:32:39.000Z

En qualifiant le Portugal en demi-finales de l’Euro, Cristiano Ronaldo a d’ores et déjà marqué ce tournoi de son empreinte. Et a marqué des points précieux dans la course au Ballon d’Or, qu’il dispute à Lionel Messi.

C'est son obsession ! Cristiano Ronaldo ne pense qu'à ca : être au sommet, le meilleur joueur du monde et dépasser Lionel Messi dans la course au Ballon d'Or. Pour cela, il le sait : il faut briller. Ne jamais s'arrêter. Profiter de la moindre compétition pour faire trembler les filets et parler de lui. Car en face, Lionel Messi est hors norme. L'Argentin a trouvé le moyen de boucler la saison 2011/2012 avec 73 buts toutes compétitions confondues ! Cristiano Ronaldo doit donc trouver d'autres arguments. Alors, il fait tout pour que l'Euro en soit un.

Avant le début du championnat d'Europe, le Portugais n'avait pas vraiment de retard dans sa lutte avec l’Argentin du Barça, qui a décroché les trois derniers Ballon d’Or. Certes, il a échoué dans sa quête de la dixième Ligue des champions convoitée par le Real Madrid. Mais Messi a aussi vu le Barça s'arrêter en demi-finales. Certes, il n'a aussi pas réussi à finir "pichichi" de la Liga malgré ses 46 buts car Lionel Messi a atteint la barre des 50 réalisations. Mais CR7 a offert le titre de champion d'Espagne aux Merengue. L'été pourrait donc être décisif. Et si Messi n’a pas grand chose pour se mettre en avant même s’il a signé un triplé en amical face au Brésil (4-3), Ronaldo est en train d'en faire un atout.

Un Euro déjà réussi

Son début de tournoi tournait pourtant au cauchemar. Ratant des occasions inhabituelles pour lui, Ronaldo a été quelconque, voir décevant aux deux premiers matches. Mais depuis, il a retrouvé de sa superbe. Entre ses deux premières sorties et ses deux dernières, il y a d'ailleurs un monde. Il est plus impliqué (12 ballons touchés en moyenne en plus entre les deux premiers matches et les deux derniers), joue plus juste (75.3% de passes réussies en moyenne lors des deux premières rencontres contre 85.7% depuis) et titre plus (5 tirs en moyenne contre 10 après). Surtout, il marque à nouveau. Muet contre l'Allemagne (défaite 1-0) et le Danemark (victoire 3-2), il a été le grand artisan des succès portugais face aux Pays-Bas (2-1) et la République tchèque (1-0).

Avec ses trois buts - tous décisifs -, la qualification de la Selecçao en demi-finales, où elle n’était pas forcement attendue, est marquée de son empreinte. La star du Real a répondu présent au moment où on l’attendait étant donné son talent. Dans les matches qui comptent. "Mes performances ici n'auront pas d'influence pour le Ballon d'Or", a-t-il lâché après le quart de finale. Il n’empêche : si la désignation du Ballon d'Or 2012 est encore loin, son Euro aura forcément un impact. D’ores et déjà positif grâce à ses deux dernières sorties. Et si le Portugal sort l'Espagne - tenante du titre et championne du monde - et va en finale de l'Euro, ce sera difficile de lui refuser.

Ronaldo, un soir pour conquérir le Ballon d'Or