Dans l'actualité récente

Rooney, opération rédemption

Voir le site Euro 2012 de football

Rooney, opération rédemption
Par Glenn CEILLIER|Ecrit pour TF1|2012-06-05T11:13:48.000Z, mis à jour 2012-06-05T23:09:08.000Z

La suite de notre série sur les buteurs de l'Euro nous conduit à Wayne Rooney, qui va devoir se montrer patient avant de tenter de se racheter. L’Anglais est suspendu pour les deux premiers matches et avait été décevant au Mondial.

SA SAISON :

Sur le plan collectif, Wayne Rooney a vécu une saison décevante, terminée sans le moindre trophée pour remplir son armoire. L'idole d'Old Trafford s'est pourtant démenée pour éviter cette saison blanche. En Premier League, il a signé sa saison la plus prolifique de sa carrière avec 27 buts en 34 matches. Toujours aussi actif sur la pelouse, il a connu un seul passage à vide en octobre et novembre. Mais à 26 ans et après une année 2010 cauchemardesque, Rooney est revenu au top et fait partie des meilleurs joueurs du monde.

SA FORME DU MOMENT :

Après une saison pleine avec Manchester United, l'avant-centre de Manchester United a pu souffler un peu en sélection. Suspendu pour les deux premiers matches après son expulsion stupide pour un coup de pied dans les mollets du Monténégrin Miodrag Dzudovic lors du dernier match de qualification de l'Euro 2012 des Three Lions, il n'a joué que 38 minutes lors de la préparation avec l'Angleterre, qui doit apprendre à se passer de ses services. Buteur lors de la dernière journée de Premier League face à Sunderland (1-0), il va devoir garder le rythme pour arriver en forme au troisième match.

SON EXPÉRIENCE EN GRANDES COMPÉTITIONS INTERNATIONALES :

L'histoire de Wayne Rooney dans les grands tournois est mitigée. Tout avait pourtant idéalement commencé. A l'Euro 2004, il a fait des premiers pas remarqués sur la scène internationale. Auteur de quatre buts et une passe décisive à 18 ans, il a fait rêver le Royaume avant de se blesser en quarts de finale, qui verra l'élimination des Anglais face au Portugal (2-2, 6-5 aux t.a.b.). Depuis, il a accumulé les grands rendez-vous manqués. Si l'Angleterre a raté l'Euro 2008, Wayne Rooney n'a pas brillé lors des Coupes du monde qu'il a disputées. Sur les terres allemandes en 2006 (quatre matches) puis sud-africaines en 2010 (quatre matches), il n'a pas inscrit le moindre but, ni fait la moindre passe décisive. Au Mondial 2010, l'Anglais avait même été transparent, jusqu'à la cinglante élimination par l'Allemagne (4-1) dès les huitièmes de finale. En Ukraine et en Pologne, il espère débloquer son compteur et se faire pardonner de sa suspension. Mais il devra attendre le troisième match...

SON REGISTRE EN SÉLECTION :

Comme à Manchester United, Wayne Rooney est utilisé de différents postes en sélection. Aligné en pointe ou le plus souvent comme attaquant de soutien, son activité reste de toute manière identique. Il participe toujours autant au jeu et n'hésite pas à descendre pour participer à l'animation offensive de sa sélection. Du Rooney dans le texte en gros.

LA STAT : 69.7%

Deux matches. Deux longs matches pour les fans anglais. En raison de son expulsion face au Monténégro, Wayne Rooney va manquer les deux premiers matches de sa sélection à l'Euro. Une bien mauvaise nouvelle pour l'Angleterre. Mais la sélection des Three Lions sait aussi gagner sans lui. Depuis son arrivée en sélection, l'Angleterre affiche en effet un pourcentage de victoire supérieure quand il n'est pas rentré sur la pelouse avec 23 victoires en 33 matches soit 69.7% qu'avec lui (45 succès en 74 rencontres soit 60.8%). Une tendance que les Anglais espèrent bien confirmer avant retrouver ses talents avec bonheur.

Rooney, opération rédemption