Les Russes insultés par la presse

Voir le site Euro 2012 de football

Default tf1 image
Par thomas cholet|Ecrit pour TF1|2012-06-18T12:47:00.000Z, mis à jour 2012-06-18T13:05:29.000Z

Favorite du groupe A, la Russie n'avait besoin que d'un nul face à la Grèce. Mais la sélection d'Advocaat s'est inclinée (0-1), provoquant les foudres de la presse nationale. Les coéquipiers d'Arshavine sont notamment traîtés de "salauds" et de "moins que rien".

En Une, le quotidien Tvoi Den déverse toute sa haine sur le sélectionneur Dick Advocaat, qui doit quitter la sélection russe après l'Euro 2012 pour prendre en mains le PSV Eindhoven: "Va-t-en en enfer, Advocaat!"

Il se montre tout aussi sévère envers les joueurs qui "ne pensent pas au prestige du football dans la mère patrie mais à leurs primes".Et le journal poursuit: "Quand vos supporters prennent des risques pour aller vous soutenir dans des stades étrangers hostiles, vous n'avez pas le droit de perdre. En aucun cas! Et surtout pas de manière si honteuse".

Le Moskovsky Komsomolets va plus loin, traitant les joueurs de "salauds", et s'en prend plus particulièrement à la star de l'équipe Andrei Arshavin: "Ses cabrioles sur le terrain ne montrent pas seulement sa fainéantise -il a toujours été fainéant- mais le peu d'espoir qu'on peut attendre de lui. Dans le cas ou la sélection russe aurait mal compris le message, le Sovetsky Sport lance un sentencieux: "Moins que rien".