La Russie vise les sommets

Voir le site Euro 2012 de football

Pas sexy, le groupe A ?
Par Nicolas SBARRA|Ecrit pour TF1|2012-06-07T14:51:36.000Z, mis à jour 2012-06-08T13:02:59.000Z

Les douze choses que vous devez savoir sur la Russie, avant l'ouverture de l'Euro, vendredi. Les Russes ambitionnent de remporter la compétition.

SES LEADERS : Arshavin s'est préparé

Andrey Arshavin a mis toutes les chances de son côté pour être fin prêt lors de cet Euro. En manque de temps de jeu à Arsenal, il a demandé à être prêté au Zenit Saint-Pétersbourg ces six derniers mois. Il espère ainsi être aussi brillant qu'en 2008, où il avait crevé l'écran. Aleksandr Anyukov est lui le Russe au plus grand temps de jeu en championnat d'Europe, avec 570 minutes. Dans les buts, Igor Akinfeev fait partie du gratin européen depuis plusieurs saisons.

SON COACH : Advocaat à la recherche de la réussite en sélection

Le Néerlandais Dick Advocaat a succédé à son compatriote Guus Hiddink en 2010. Le technicien de 64 ans n'en est pas à sa première expérience avec une équipe nationale. Il a pris les commandes des Pays-Bas à plusieurs reprises, des Emirats Arabes Unis, de la Corée du Sud ou encore de la Belgique. Mais ses plus grandes réussites sont en clubs. Il a été champion aux Pays-Bas, en Ecosse et en Russie. Avec le Zenit Saint-Pétersbourg, il a également remporté une C3 en 2008.

SON "FRANCAIS" : Rien à signaler

Parmi les 23 Russes, aucun joueur ne joue ou n'a joué en France.

La Russie vise les sommets

SON GRAND ABSENT : Les jumeaux séparés

Au contraire de son frère Alexeï, Vasili Berezutski a été contraint de renoncer à cet Euro. Le joueur du CSKA Moscou ne pourra faire profiter de ses 50 sélections à son équipe.

SES GRANDES REFERENCES : Une belle série en cours

Les Russes ont terminé à la première place de leur groupe de qualifications. En enregistrant deux nuls et une défaite en 10 matchs, ils ont bouclé leur campagne avec deux points de mieux que l'Irlande. En préparation, après deux nuls contre l'Uruguay (1-1) et la Lituanie (0-0), ils ont remporté une victoire de référence (3-0) face à l'Italie. De quoi arriver à l'Euro avec une invincibilité de 14 rencontres.

SON CALENDRIER : Une poule ouverte

La Russie débutera la compétition contre la République Tchèque le 8 juin. Quatre jours plus tard, sera au programme la Pologne à domicile. Le dernier match de poule mettra aux prises les coéquipiers d'Arshavin aux Grecs, le 16 juin.

SES AMBITIONS : Aller au bout

Favorite de la poule, la Russie a pour tâche "d'atteindre les matches à élimination directe", a lâché Roman Pavlyuchenko. Mais la sélection vise plus haut. Dick Advocaat pense au titre final. "On ne saura qu'à la fin si c'est réaliste", a-t-il récemment déclaré.

La Russie vise les sommets

SES ATOUTS : Un secteur offensif fourni

Outre Arshavin, le secteur offensif est fourni et homogène. L'ancien de Tottenham, Roman Pavlyuchenko, fait figure de buteur attitré. Il a signé trois buts à l'Euro 2008 et quatre en qualifications. Aleksandr Kerzhakov (Zenit Saint-Pétersbourg) et Pavel Pogrebnyak (Fulham) sont également des attaquants de talent. Avec en soutien les milieux offensifs de 21 ans, Alan Dzagoev et Aleksandr Kokorin, Advocaat ne manque pas de solutions.

SES FAIBLESSES : Une défense lourde

La défense centrale russe est composée de joueurs physiques comme Alexei Berezutski et Sergei Ignashevich. Mais ils manquent de vitesse et pourraient être en danger dans la profondeur. "Nous avons besoin d'améliorer notre jeu en défense" a admis Advocaat, malgré une cage inviolée contre l'Italie.

SON HISTOIRE A L'EURO : Un titre inaugural

Au sein de l'Union Soviétique, les Russes ont remporté la première édition en 1960. Ils ont ensuite atteint la finale en 1964, 1972 et 1988. En tant que pays indépendant, il a fallu attendre 2008 pour qu'ils retrouvent le dernier carré. L'Espagne avait barré leur route.

SA PLACE DANS LE FOOT MONDIAL : Jamais dans le top 16

La Russie est sortie deux fois au premier tour de la Coupe du Monde, en 1994 et 2002. Elle a aussi la particularité d'avoir manqué la qualification à deux reprises lors des barrages. Les éditions 1998 et 2010 se sont faites sans elle.

UNE ANECDOTE : Gare aux manifestations

La sélection russe a pris ses quartiers dans un hôtel du centre-ville de Varsovie. Le 10 juin prochain, non loin de là, aura lieu une traditionnelle cérémonie en hommage à Lech Kaczynski, ex-président polonais. Elle devrait être suivie par d'habituelles manifestations... anti-Russie.

La Russie vise les sommets