"Un monument du football"

Voir le site Euro 2012 de football

'Un monument du football'
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2012-06-16T08:24:56.000Z, mis à jour 2012-06-17T07:34:31.000Z

Le décès de Thierry Roland a provoqué la stupeur et la tristesse de ses anciens collègues et des dirigeants du football français.

Jean-Michel Larqué, binôme de légende de Thierry Roland sur TF1 de 1984 à 2005, est apparu en larmes samedi depuis Kiev à l'annonce du décès de son complice. "Il se faisait une telle joie de reformer le tandem. Il est parti sans ça. Le plus terrible c'est que sa dernière joie j'aurais pu lui procurer", a déclaré, en sanglots, le journaliste interrogé en direct sur BFM. "Il se sentait partir, il se sentait faible, il m'avait dit que s'il lui arrivait quelque chose il me regarderait de là-haut depuis la grande prairie".

"Les bons souvenirs sont gommés par la nouvelle, mais ils reviendront un jour, forcément. Il faut laisser le temps au temps. En plus, je m'y étais un peu préparé mais on se dit que ça n'arrivera pas", a-t-il encore dit avant de laisser cours à son chagrin. Jean-Claude Dassier, ex-patron des sports de TF1 qui a travaillé avec lui "pendant plus de dix ans" et ex-président de l'Olympique de Marseille a salué "un monument de la télévision et du commentaire sportif, un type remarquable sur le plan du boulot": "Il était raillé pour ses tics de langage, mais sur le plan de la documentation, de la description, il était formidable". Interrogé sur i-TELE, M. Dassier a rappelé "son tempérament joyeux, il aimait la rigolade" et insisté sur "la grosse surprise" que cause son décès en plein Euro 2012: "J'espère qu'il aura vu la victoire de l'équipe de France" vendredi soir face à l'Ukraine, a-t-il conclu.

"Une encyclopédie du football"

Bernard Tapie, ancien président de l'OM, s'est dit "K.O" sur l'antenne de BFM : "Je suis un peu K.O. Il faisait partie de ces personnages qui rentraient dans toutes les maisons. C'est une personnalité qu'on n'oubliera jamais, à la fois très compétente, sachant être proche des gens, des joueurs, des dirigeants et gardant en même temps son libre arbitre, capable de faire des critiques". "Avec lui, c'est la disparition de ce type de journalistes passionnés, qui n'hésitait pas à l'antenne à nous faire partager ses sentiments, ses joies et ses déceptions", a-t-il souligné.

Le sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc a tenu samedi à présenter ses condoléances à la famille du commentateur sportif après avoir observé un moment de recueillement juste avant le début de la conférence de presse : "Je souhaite présenter mes condoléances à sa famille de la part de l'équipe de France, du staff et des joueurs, a déclaré Blanc. C'est un amoureux du sport qui disparaît, ça nous a beaucoup touchés." "J'ai eu la chance de le côtoyer en Corée, il est parti donc je suis triste aujourd'hui. C'était une encyclopédie du football et il avait toujours des anecdotes très croustillantes. Il est parti, qu'il repose en paix", a ajouté le sélectionneur.