Un mort avant Pologne-Russe

Voir le site Euro 2012 de football

La Pologne déjà au pied du mur
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2012-06-12T18:42:23.000Z, mis à jour 2012-06-12T18:46:07.000Z

Les rixes entre supporters russes et polonais avant le match de l'Euro entre les deux nations à Varsovie ont fait un mort, un supporter russe, et dix blessés. Cinquante-six personnes ont été arrêtés. Les fans russes défilaient dans la ville pour célébrer leur fête nationale.

L'ENJEU :

La Pologne est déjà en danger. Le pays co-organisateur de l'Euro risque de compromettre ses chances de qualification en quarts de finale dès le cinquième jour de compétition. Car une défaite ou même un match nul ce mardi face à la Russie pourraient l'empêcher d'avoir son destin entre ses pieds avant le dernier match du groupe A. Pour ne rien arranger, le sélectionneur Franciszek Smuda doit se passer des services de son portier titulaire Wojciech Szczesny, automatiquement suspendu suite à son exclusion face à la Grèce (1-1) lors du match d'ouverture. Un atout de poids qui manquera cruellement pour faier face à l'armada offensive russe qui n'a pas fait de détails contre la République Tchèque (4-1). Hormis Kerzhakov qui n'a cadré aucun de ses sept tirs, les autres attaquants de la sélection dirigée par Dick Advocaat ont fait le plein de confiance. Le jeune Dzagoev s'est offert un doublé alors que le remplaçant Pavlyuchenko n'a mis que huit minutes pour trouver le chemin des filets. Damien Perquis et ses partenaires auront donc fort à faire.

LES CHIFFRES CLÉS :

15. La Russie est invaincue lors de ses 15 derniers matches officiels (8 victoires, 7 nuls), son derniers revers remontant au 9 février 2011 (0-1 contre l'Iran).

0. La Pologne est l’équipe qui a disputé le plus de matches dans l’histoire de l’EURO sans jamais gagner : 4 matches, 0 victoire, 2 nuls, 2 défaites.

1. Przemyslaw Tyton est devenu le premier gardien remplaçant à arrêter un penalty dans l’histoire de l’EURO lors du match d’ouverture face à la Grèce, sur son premier ballon touché.

LES ÉQUIPES PROBABLES :

Déçu de la prestation d'ensemble de son équipe, Franciszek Smuda devrait procéder à quelques réajustements dans son onze de départ. Outre la titularisation nécessaire de Tyton à la place de Szczesny suspendu, Boenisch et Rybus pourraient être remplacés. Wawrzyniak et Brozek en seraient ainsi les bénéficiaires. Côté russe, Roman Pavlyuchenko, auteur d'une entrée en jeu convaincante face à la République tchèque, est en balance favorable pour débuter la rencontre au détriment du décevant Kerzakhov.

La Pologne déjà au pied du mur