Une équipe-type couleur Roja

Voir le site Euro 2012 de football

Une équipe-type couleur Roja
Par Cédric GRANEL (avec Opta)|Ecrit pour TF1|2012-07-02T15:30:33.000Z, mis à jour 2012-07-03T12:56:23.000Z

Avec six membres, l'Espagne est la formation la plus représentée dans notre équipe-type de l'Euro composée de joueurs de cinq nationalités différentes.

JOE HART (ANGLETERRE)

Il est le seul joueur de l'équipe-type à n'avoir pas atteint le dernier carré de la compétition. Mais Joe Hart n'a pas volé sa place. Malgré Casillas ou Buffon, classés juste derrière lui, dans ce classement. Ses vingt-deux arrêts en seulement quatre matches plaident largement en sa faveur. Aucun autre portier n'est parvenu à réaliser autant de parades au cours de cet Euro.

ALVARO ARBELOA (ESPAGNE)

Le latéral droit du Real Madrid n'était pas forcément l'Espagnol le plus attendu ici. Et pourtant, son implication de tous les instants a été récompensée. Avec 20 tacles tentés, 66 duels au sol et 11 duels aériens durant tout l'Euro, Alvaro Arbeloa n'a pas trouvé d'égal dans chacun de ces domaines au sein de la défense-type.

SERGIO RAMOS (ESPAGNE)

Positionné dans l'axe central espagnol en l'absence de Carles Puyol, Sergio Ramos a brillé par sa sûreté défensive. Il est le joueur de la défense-type qui a le pourcentage de passes réussies le plus élevé (92.1%). Ses 26 dégagements effectués, plus que n'importe quel autre membre de cette équipe, prouvent qu'il n'a pas été étranger à la bonne tenue de l'arrière-garde des champions d'Europe.

MATS HUMMELS (ALLEMAGNE)

Il s'est arrêté en demi-finale avec l'Allemagne mais Mats Hummels n'en a pas moins démérité. Son travail défensif est mis à l'honneur. Avec 81% de réussite, il est le joueur qui a remporté, en proportion, le plus de duels au cours de cet Euro parmi ceux en ayant disputé au moins 20. Sa bonne vision du jeu lui a permis de réaliser 19 interceptions pendant l'Euro et se trouve loin devant ses acolytes dans ce secteur de jeu.

JORDI ALBA (ESPAGNE)

Nombreux le considèrent comme la révélation de cet Euro. Jordi Alba a beaucoup apporté à l'Espagne. Aussi bien offensivement que défensivement. Buteur en finale sur son seul tir cadré du tournoi, une fois passeur décisif, il a tenté douze centres en direction de la surface adverse. Fait notable, il a aussi réussi les 13 tacles qu'il a tentés. Du travail bien fait.

XAVI (ESPAGNE)

Certains l'ont trouvé un peu en-dedans. Pourtant, Xavi a fait du Xavi dans cet Euro. Il a réussi 93% de ses 592 passes en 536 minutes de jeu. Personne ne peut en dire autant. D'autres chiffres donnent le vertige. On peut parler de ses 80% de dribbles réussis, des 25 occasions de but qu'il a créées ou de ses 47% de centres trouvant un partenaire. Un secteur dans lequel, en moyenne, on tourne habituellement autour des 20%.

MESUT ÖZIL (ALLEMAGNE)

Positionné en meneur de jeu, Mesut Özil a répondu aux attentes placées en lui. Même si son équipe s'est arrêtée en demi-finale, le joueur du Real a terminé meilleur passeur du tournoi avec trois passes décisives. Et il a aussi marqué un but. Avec 20 dribbles, 22 occasions créées et 31 centres, son implication offensive dans le jeu de la Mannschaft n'est plus à démontrer.

ANDRES INIESTA (ESPAGNE)

Auteur d'une saison mitigée avec le Barça, Andrés Iniesta s'est retrouvé au cours de cette compétition. Il s'est notamment distingué par ses 26 dribbles tentés. Personne, dans cette équipe-type, n'a osé une telle prise de risque. Il a aussi réussi 89% de 446 passes avec une passe décisive à la clé. Désigné joueur de la finale et de l'Euro, il s'est aussi mis en évidence en cadrant 75% de ses tirs. Belle précision !

DAVID SILVA (ESPAGNE)

Positionné ailier droit, le gaucher de Manchester City a fait parler la poudre. Avec deux buts et trois passes décisives, David Silva est le joueur du tournoi impliqué dans le plus de buts. Le tout en seulement 412 minutes de jeu. Avec aussi 89% de tirs cadrés et 85% de passes réussies, sa présence dans l'équipe-type de l'Euro est incontestable.

MARIO BALOTELLI (ITALIE)

Parfois désespérant, parfois génial, Super Mario a surtout montré son meilleur visage. Car pendant cet Euro, il a pris ses responsabilités à la pointe de l'attaque italienne. Il a tenté 25 tirs au but, a cadré 10 fois et a marqué à 3 reprises. L'attaquant de City a donc inscrit, à lui tout seul, la moitié de buts de son équipe. Pas mal pour un joueur d'à peine 21 ans !

CRISTIANO RONALDO (PORTUGAL)

Comment ne pas mentionner dans cette équipe-type Cristiano Ronaldo ? Le joueur du Real était attendu au tournant. Avec 37 tentatives, il est le joueur qui a tiré le plus souvent au but. Comme à son habitude. Suffisant pour inscrire trois buts et ainsi faire partie des six joueurs de l'histoire à avoir marqué dans cinq Euros ou Coupes du monde différentes.

Une équipe-type couleur Roja