Dans l'actualité récente

1er tour (J1) : Le bilan groupe par groupe (2/2)

Voir le site Euro 2016 de football

Supporters Islande
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-06-15T12:10:59.510Z, mis à jour 2016-06-15T12:22:32.634Z

Douze rencontres ont eu lieu depuis le début de l'Euro. L'Espgane et l'Italie sont en tête de leur groupe tandis que le Portugal et la Belgique ont déçu.

Premier point de passage passé pour les 24 équipes de l’Euro. Chaque sélection a disputé un match. Petit bilan, groupe par groupe. Place aux trois derniers : D,E et F.

Groupe D : L’Espagne commence bien

Le succès a été long à se dessiner. Les Espagnols ont beaucoup tenté, quelquefois gâché, mais a toujours été fidèle à leur philosophie de jeu. Portée par un Iniesta au sommet de son art, l’Espagne a battu la République tchèque grâce à un but de Piqué à la 87e minute. Dans l’autre rencontre, la Croatie a séduit. Son succès bien construit, conclu par le but formidable de Modric, a emballé. Les Turcs ont été impuissants face au jeu léché croate. L’Espagne et la Croatie sont en tête du groupe. La première affrontera la Tuquie et la seconde les Tchèques ce vendredi.

Groupe E : L’Italie impressionne

On la disait moribonde prête à être mangée par le talent belge. Ce fut tout le contraire. L’Italie s’est imposée contre la Belgique dans son style traditionnel : solide défensivement, solidaire dans les efforts, efficace en contre. Une équipe a battu 11 individualités. Présentée comme un éventuel outsider, la Belgique s’est fait piéger et devra se ressaisir samedi contre l’Eire (à suivre sur TF1 à 15 heures). La Suède de Zlatan Ibrahimovic a buté contre les Irlandais - marquant sans avoir cadré une seule de ses frappes (but contre son camp de Clark). Prochain rendez-vous pour les « Zlatan boys » contre l’Italie (vendredi à suivre sur TF1 à 15 heures). Un remake de l’Euro 2004 où Ibra avait marqué un but exceptionnel.


Groupe F : Le Portugal piégé

Il fallait se méfier de l’Islande. Petit Poucet de la compétition avec ses 100 joueurs pros, la sélection a beaucoup subi contre le Portugal, mais a tenu. Solides et courageux, les Islandais arrachent un match nul prometteur et peut-être décisif en vue d’une qualification pour les huitièmes de finale. Pour les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, qui a vivement critiqué le jeu islandais, c’est une contre-performance qu’il faudra oublier. Le Portugal affronte l’Autriche samedi (à suivre à 21 heures sur TF1). Les Autrichiens présentés comme des outsiders avec dans leurs rangs le Munichois Alaba et le champion d’Angleterre Fuchs, n’ont rien pu faire contre de surprenants hongrois. Islande-Hongrie (dimanche 18 heures) sera le match des surprises.


Le bilan de la première journéedes groupes A, B et C