1er tour : Les meilleures « punchlines » !

Voir le site Euro 2016 de football

Fatih Terim
Par Jean-Moïse DUBOURG|Ecrit pour TF1|2016-06-24T12:21:45.045Z, mis à jour 2016-06-24T12:30:12.742Z

Qui a dit que les conférences de presse des footballeurs ou des coachs étaient lénifiantes ? Certains n’aiment pas l’eau tiède. La preuve avec ce best-of des meilleures « punchlines » du 1er tour.

« J'espère que Puma ne fabrique pas des préservatifs. » De Xherdan Shaqiri (Suisse) après la série de maillots déchirés lors du match France-Suisse


« Je ne sais pas et je m'en bats les c... tant qu'on gagne. Qu'est-ce que vous allez dire si on gagne les quatre prochains matches comme ça ? Bravo. Voilà. » De Kevin De Bruyne (Belgique) après Belgique-Suède, au sujet du niveau de jeu de l’équipe belge.


« Ses commentaires expliquent pourquoi Messi sera toujours un cran au-dessus de lui. » De Kari Arnason (Islande) suite aux propos de Cristiano Ronaldo sur l’Islande après le match nul entre les deux équipes (1-1).


« Parfois on est le chien, parfois on est l'arbre. » De Mario Götze (Allemagne) qui relativise, de façon très imagée, les critiques dont il fait l’objet, lui qui a déjà été encensé, notamment lors du Mondial 2014 remportée par sa sélection.


« Ils ont mis le bus devant les cages. Ils ont eu deux occasions et ont marqué un but. C'est une petite mentalité. C'est pourquoi ils ne feront rien. » De Cristiano Ronaldo (Portugal), après le match nul face à l’Islande (1-1).


« C'est une belle histoire, quand on sait d'où je viens, le ghetto. » De Zlatan Ibrahimovic (Suède) après l’élimination de la Suède et, donc, son dernier match international. Il a grandi dans un quartier populaire de la ville suédoise de Malmö…


« On dirait que quand elle gagne c'est l'équipe de tout le pays et quand elle perd c'est la mienne. » De Fatih Terim, le sélectionneur de la Turquie, éliminée au premier tour.


« Je pense que 80% des hommes comme vous ou moi se grattent les c... » De Lukas Podolski (Allemagne), prenant la défense de son sélectionneur filmé en train de se gratter les parties intimes pendant le match Allemagne-Ukraine.


« On ne sait même pas encore qui on aura dans notre partie de tableau. Avec cette histoire des troisièmes places, c'est le bordel ! » De Marc Wilmots (Belgique), au sujet des meilleurs troisièmes et du système de qualification pour les 8èmes de finale.