Albanie : L’équipe type pour l’Euro

Voir le site Euro 2016 de football

Football - Matchs Equipe de France - Albanie-France : But de Kaçe (1-0)
Par Emmanuel LANGELLIER|Ecrit pour TF1|2016-06-01T11:26:46.282Z, mis à jour 2016-06-01T11:26:48.461Z

L’Albanie évolue dans un système en 4-1-4-1 mis en place par son sélectionneur italien Gianni De Biasi. Explications.

L'Albanie, qui retrouvera la France à l'Euro le 19 juin, a battu les Bleus l'an passé (1-0).


Après avoir notamment dirigé le Torino, l’Udinese ou Levante, Gianni De Biasi a pris les rênes de la sélection albanaise en décembre 2011. L’Italien est parvenu à qualifier l’équipe pour sa première grande phase finale grâce à un système tactique déployé en 4-1-4-1. Le technicien en a fait une formation accrocheuse, assez compliquée à manœuvrer et qui évolue relativement bas sur le terrain. 

Une solide défense menée par Lorik Cana

Dans le but, Etrit Berisha est installé. Celui qui évolue en Serie A à la Lazio Rome où il est apparu à onze reprises cette saison, affiche 33 sélections à 27 ans. Si l’Albanie n’a encaissé que 5 petits buts lors des éliminatoires, elle le doit donc à son gardien et sa défense solide menée par le capitaine et défenseur central Lorik Cana (89 sélections). L’ancien joueur du PSG et de l’OM, qui a évolué au FC Nantes en 2015-2016, dirige l’arrière-garde avec l’imposant Mergim Mavraj (1,90 m), qui n’a repris la compétition qu’en mars après près d’un an d’absence avec Cologne, à ses côtés. Sur les côtés, l’excellent latéral de Naples, Elseid Hysaj, tient le côté droit avec allure, tandis que l’expérimenté Ansi Agolli (33 ans) devrait être choisi à gauche.

Lenjani en forme 

Au milieu, Burim Kukeli (32 ans, 15 sélections) devrait évoluer devant la défense et s’ériger en première rampe de lancement. Le joueur du FC Zürich dispose d’une ligne de quatre éléments disposée face à lui. Chargée d’orienter le pressing et de mener également les contres, ou du moins les mouvements offensifs, elle s’articule autour d’Andi Lila (30 ans, 56 capes), Taulant Xhaka, Ledian Memushaj (29) et Ermir Lenjani. Une incertitude pourrait toutefois planer autour de Xhaka (25 ans), victime d’une déchirure à la cuisse gauche début mai avec le FC Bâle. Le Nantais Lenjani (26 ans) s’est notamment montré à son avantage lors du dernier match de préparation en date, dimanche, face au Qatar (3-1). Il a marqué et été très bon. 

Cikalleshi, seul devant 

Enfin, Sokol Cikalleshi sera l’attaquant de pointe du dispositif préconisé par Gianni De Biasi. Le gaillard (1,83 m, 80 kg) peut être particulièrement rude à prendre au marquage, même s’il ne marque pas énormément. Muet lors des éliminatoires en sept matches, le joueur de Basaksehir en Turquie (25 ans) n’a inscrit que 2 buts en 17 sélections.