Allemagne-Argentine (2-4) : Grâce à un grand Di Maria, l'Albiceleste a pris une belle revanche

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2014-09-04T07:05:00.000Z, mis à jour 2014-09-04T15:10:17.000Z

Mercredi soir à Düsseldorf, l'Argentine a pris sa revanche sur l'Allemagne (2-4) grâce notamment à un grandissime Angel Di Maria, auteur d'un but et de trois passes décisives.

L'Argentine l'a emporté mercredi en Allemagne (2-4) en amical, grâce au nouveau Mancunien Angel Di Maria.

Di Maria a porté l'Argentine
4-0 : c'était le score mercredi soir entre l'Argentine et l'Allemagne à Düsseldorf après 50 minutes de jeu ! Clairement, l'Albiceleste du nouveau sélectionneur Tata Martino a pris le dessus sur une Mannschaft dépassée et passée à côté de son match. La faute à un Angel Di Maria des grands soirs : auteur d'un match immense, le néo-Mancunien a livré une partition parfaite, avec trois passes décisives (dont une merveille de l'extérieur du gauche pour Aguero à la 20ème minute de jeu) et un but génial inscrit d'un piqué subtil du gauche. Ses deux autres "assists", il les a offertes à Lamela et Fernandez, avant que Schurrle et... Fernandez contre son camp ne sauvent l'honneur côté allemand.

La défense allemande a pris l'eau
Chez les Allemands, pas grand-chose à retenir de cette rencontre, si ce n'est que les absents ont gravement manqué à leurs copains malheureusement présents lors de cette déroute. Mais attention : si l'Allemagne a pris quatre buts, elle n'a pas non plus mal joué. Elle est juste tombée face à un grand Romero et n'a pas été aidée par une défense centrale expérimentale Howedes-Ginter abandonnée par ses latéraux Grosskreutz et Durm.

L'Angleterre l'emporte face à la Norvège
L'Argentine a donc remportée une belle victoire en terre allemande ce mercredi. Une soriée qui a aussi vu l'Angleterre l'emporter difficilement face à la Norvège grâce à un pénalty de Wayne Rooney à la 68ème minute, son 41ème but en 96 sélections. Les Three Lions, qui jouaient avec cinq joueurs de moins de 22 ans, ont pu compter sur un encore excellent Raheem Sterling, le joueur de Liverpool ayant provoqué le dit-penalty. Il faudra néanmoins à Roy Hodgson travailler davantage pour redonner de meilleures couleurs à son équipe...