Dans l'actualité récente

Allemagne : Draxler, le nouveau joker ?

Voir le site Euro 2016 de football

Draxler contre la Slovaquie
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-27T11:24:49.794Z, mis à jour 2016-06-27T11:27:02.131Z

Julian Draxler est en train de s'installer à un poste de titulaire. Tranchant face à la Slovaquie, le milieu de Wolfsburg pourrait bien être le nouvel atout de la sélection allemande. Au détriment de Mario Götze.

Que son but décisif en finale de la Coupe du monde 2014 semble loin. Depuis sa prouesse face à l'Argentine qui a offert le titre mondial à l'Allemagne, Mario Götze ne semble plus du tout le même. Ne supportant pas la pression et l'énorme attente qui l'entourent, le milieu du Bayern Munich est en train de se faire piquer sa place par Julian Draxler.

Un profil différent dans cette Mannschaft

Face à la Slovaquie, Julian Draxler a été partout. Après un début de compétition qui l'avait vu traverser comme une ombre les rencontres face à l'Ukraine et la Pologne, le milieu allemand avait été placé sur le banc par Joachim Löw face à l'Irlande du Nord. Mais il a vite retrouvé sa place en 8ème de finale contre les Slovaques. Avec succès. Titulaire au poste de milieu gauche dans le 4-2-3-1 immuable de la Nationalmannschaft, Draxler a été intenable sur son aile au point d'être élu homme du match. Et ses statistiques sont parlantes avec 8 dribbles tentés et réussis, 82% de passes réussies, 3 tirs, un but inscrit grâce à une belle volée et une passe décisive de l'extérieur du pied pour Mario Gomez. Il a même réussi une magnifique action avec une double-roulette qui a provoqué les clameurs du stade Pierre-Mauroy (voir la vidéo de son geste ci-dessous).


Percutant beaucoup balle au pied, le joueur de Wolfsburg offre un profil différent par rapport aux autres joueurs offensifs. Gomez sert ainsi de point d'appui, Müller est utile dans ses déplacements intelligents et sa vision du jeu, tandis qu'Özil et Kroos sont les chefs d'orchestre pour ordonner ce jeu allemand. Il manquait donc à ce collectif de la fantaisie. Un joueur capable de faire des différences individuelles, de créer des décalages. Et Draxler pourrait bien constituer l'élément manquant. 


Une révélation qui tarde à confirmer

Joueur prometteur, Draxler s'est vite imposé dès l'âge de 17 ans dans son club formateur de Schalke 04. Mais son potentiel a tardé à éclore. La faute à des prestations irrégulières. Il a malgré tout été acheté pour 36 millions d'Euros par le club de Wolfsburg à l'été 2015. Sans toutefois convaincre. Sa blessure lors du quart de finale retour de Ligue des champions face au Real Madrid, en avril dernier, a même fait craindre le pire au joueur : « J'étais un peu choqué par cette blessure de plusieurs semaines. C'était dur mais j'ai travaillé jour et nuit pour être présent pour la préparation ». Au point de séduire désormais Joachim Löw, élogieux après son match contre la Slovaquie : « Draxler a été très bon dans les duels et dans ses dribbles, aussi. Il était frais et je suis très satisfait de sa performance ».

Une performante suffisante pour l'installer en tant que titulaire en quart de finale contre l'Espagne ou l'Italie ? Vu les performances de Götze depuis quelques semaines, Draxler pourrait bien avoir une nouvelle chance de briller sur son aile gauche.

en savoir plus : Equipe d'Allemagne de Football