Dans l'actualité récente

Allemagne-France : L'avant-match de Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu

Voir le site Euro 2016 de football

Joie des Français
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-07-07T16:32:17.735Z, mis à jour 2016-07-08T10:21:55.653Z

A quelques heures du coup d'envoi de la demi-finale entre les Allemands et les Français, Frédéric Calenge interroge sur Facebook notre duo de commentateurs.

La tension monte. Le stress aussi. À quelques heures du coup d’envoi de la seconde demi-finale de l’Euro entre la France et l’Allemagne, Grégoire Margotton, Bixente Lizarazu, filmés et interrogés par Frédéric Calenge sur Facebook Live, évoquent en exclusivité la rencontre (qui sera à suivre dès 20h45 sur TF1).

►Jouez au sélectionneur et créez votre onze-type de l'Euro 2016 en cliquant ici 

La libération, c'est l'échauffement

Nos trois journalistes sont « hyper excités », même si comme le note l’ancien joueur du Bayern Munich : « Il ne faut pas exciter trop tôt, car sinon t’es mort ». Plus calme, Grégoire Margotton annonce que la chaleur, qui écrase la ville de Marseille, aura « son importance ». « C’est très long l’attente. C’est la journée la plus horrible du monde. Tu es obligé de penser au match, analyse Liza. Le moment de la libération, c’est l’échauffement. » Pour notre consultant, il faut penser « à tout sauf au match ». « Plus les matches sont importants, moins il faut se mettre dedans. »


La France, plus forte qu'il y a deux ans

Grégoire Margotton se réjouit que la France ait réussi à « se mettre en ordre de marche contre l’Islande ». C’est un autre défi qui attend les Bleus. « C’est le premier match où la France ne sera pas favori. Ils seront moins tendus, le début de match sera important », analyse le journaliste qui pense que l’Histoire (1982 et 1986) ne sera pas un blocage pour cette nouvelle génération. « L’équipe de France est plus forte qu’il y a deux ans. Elle a fait émerger et mûrir des talents. Le meilleur exemple, c’est Griezmann. Giroud et Payet n’ont jamais été aussi forts », se réjouit Grégoire Margotton.

Müller à surveiller

Quant à l’Allemagne, les absences (Hummels, Gomez et Khedira) vont –elles changer la donne ? « Je ne pense pas qu’elle soit moins forte. Höwedes-Boateng, ça tiendra la route. Müller a le droit d’être bon, il peut revenir le Muller des Coupes du monde. Et puis le challenge intéressant, c’est d’affronter la grande Allemagne », décrypte Lizarazu.

Grégoire Margotton sera aux commentaires ce jeudi. Il se permet avant un pronostic : 1-1 à l’issue du temps réglementaires et 3-1 aux prolongations pour la France. Ça rappelle un certain match, mais au scénario heureusement différent.


en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : Allemagne - France, Equipe d'Allemagne de Football