Dans l'actualité récente

Allemagne-France : Les supporters sont plus que prêts

Voir le site Euro 2016 de football

Supporter France Euro 2016
Par Justine SOIGNON|Ecrit pour TF1|2016-07-07T14:45:35.205Z, mis à jour 2016-07-07T15:07:34.672Z

A quelques heures de la demi-finale face à l'Allemagne, les Français trépignent d'impatience. Certains ont déjà changé de maillot trois fois et teint les poils du chat en bleu-blanc-rouge.

Des mois que les supporters français attendaient ça. Et ce soir, ils n’en rateront pas une miette. Les Bleus, leurs Bleus, affrontent la coriace Allemagne, championne du monde en titre, en demi-finale de leur Euro. Pour l’occasion, les drapeaux flottent aux fenêtres, les maillots sont enfilés depuis la première heure ce matin et les heures sont comptées.

A la recherche de places jusqu’au dernier moment

A Marseille, ville qui accueille la rencontre, Français et Allemands se retrouvent dans les rues dans une ambiance bon enfant. Certains sont à la recherche de places de dernière minute. D’autres, heureusement pour eux, en ont à vendre. Les prix sont souvent élevés mais qu’importe, certains sont prêts à donner un rein pour assister au match. Rappelons tout de même que c’est illégal. Et un peu douloureux.

Des habits de lumière

Partout ailleurs, les voix se chauffent et les mains s’échauffent. Il ne s’agirait pas de faire une fausse note pendant la Marseillaise. Ni de se froisser un muscle de la main en applaudissant trop frénétiquement. Plutôt short, casquette, maillot ou drapeau ? Certains n’ont pas voulu faire de choix, ils ont tout enfilé. Même leur boxer fétiche qu’ils n’auraient pas lavé depuis le premier match face à la Roumanie s’il n’y avait pas eu Madame. Sacrés superstitieux.


Un rituel bien rodé

Après tout, chacun son rituel d’avant-match. Mais pour tous, c’est toujours les mêmes gestes. Ils ont dû être nombreux ceux qui, ce matin, ont commencé par la jambe gauche. Chaussette, chaussure. Puis la jambe droite. Et après une journée de travail bien trop longue, ceux qui n’auront pas la chance d’être au Vélodrome se retrouveront dans leur fan zone, souvent l’appart du pote qui a la chance de vivre seul et de pouvoir accrocher des drapeaux partout dans son salon. Là, ils tenteront de tuer l’attente en échangeant des pronostics et en enchaînant les parties de caps. Certains perdront, d’autres gagneront mais tous n’attendront qu’une chose : le coup d’envoi du match.

Composez votre onze-type de l'Euro 2016 en cliquant ici

en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : Allemagne - France