Dans l'actualité récente

Allemagne : Kimmich et Hector, les latéraux du futur de la Mannschaft

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-07-01T21:00:40.947Z, mis à jour 2016-07-01T21:11:38.595Z

L'équipe d'Allemagne a dû renouveler son effectif en défense depuis la dernière Coupe du monde. Présentation des deux latéraux pressentis pour jouer face à l'Italie.

Avec le titre mondial au Brésil en 2014, l'Allemagne a tourné une page de son histoire. Après le 5e sacre planétaire, la sélection a dit au revoir à quelques-uns de ses grands joueurs, dont son serial-buteur Miroslav Klose et son capitaine Philipp Lahm. Parmi d'autres secteurs, ceux des latéraux sont ainsi entrés en chantier.

Hector est indispensable

Côté gauche, le polyvalent Benedikt Höwedes n'est plus privilégié. Désormais, Joachim Löw accorde sa confiance à Jonas Hector. Et au vu des performances du défenseur de 26 ans depuis le début de l'Euro, le sélectionneur est dans le vrai. Le joueur du FC Cologne s'est installé au poste de latéral gauche.

Malade ces derniers jours, Jonas Hector était incertain pour ce quart de finale contre l'Italie, qui se dispute samedi 2 juillet au stade Matmut-Atlantique (21 heures, à suivre en direct sur TF1). Le staff allemand a tremblé, mais le défenseur sera, sauf surprise, opérationnel. Ses performances très solides dans le tournoi lui ont permis d'établir aux yeux de tous la nouvelle hiérarchie. Et désormais, les plus grands clubs européens le suivent attentivement, dont Liverpool, le club où officie Jürgen Klopp. 

Kimmich, le futur de l'Allemagne et du Bayern

La situation sur le flanc droit est un peu plus confuse. Il est vrai que succéder à l'illustre Philipp Lahm n'est pas tâche aisée. Sur les deux premiers matchs de la Nationalmannschaft dans l'Euro 2016 (Ukraine et Pologne), c'est Benedikt Höwedes qui a été aligné, pour un résultat peu concluant. La donne a changé quand Joshua Kimmich a pris le poste contre l'Irlande du Nord et contre la Slovaquie.

Le joueur du Bayern Munich a livré deux matchs de très bonne qualité, au diapason de la montée en puissance de l'Allemagne. A 21 ans à peine, voilà peut-être le véritable successeur de Lahm. Au terme de sa première saison en Bavière, il a été sollicité à de nombreuses reprises par Pep Guardiola, sensible au volume de jeu de l'ancien pensionnaire de Leipzig. Le technicien catalan disait même de lui qu'il est le « meilleur défenseur du monde » et que le Bayern tient son taulier des prochaines années. L'Allemagne aussi, visiblement, et l'Italie va pouvoir faire un peu plus sa connaissance.

en savoir plus : Euro 2016 : Allemagne - Italie, Equipe d'Allemagne de Football, Equipe d'Italie de Football