Allemagne : Löw face à un casse-tête pour défier les Bleus

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-07-05T13:34:52.148Z, mis à jour 2016-07-05T15:15:12.638Z

Hummels suspendu, Gomez et Khedira blessés et Schweinsteiger plus qu’incertain, Joachim Löw doit se triturer les méninges pour composer son onze de départ face aux Bleus.

La montre continue de tourner pour Joachim Löw. Depuis samedi soir et le combat épique remporté par la Mannschaft à l’issue de la séance de tirs au but face à l’Italie en quart de finale, le sélectionneur allemand doit faire face à une série de pépins. Mats Hummels sera suspendu pour la demi-finale face aux Bleus jeudi au Vélodrome. Sami Khedira et Mario Gomez manqueront à l’appel sur blessure et son capitaine, Bastian Schweinsteiger, touché au genou face aux Italiens, est touché au genou. Löw doit donc gérer l’incertitude « Schweini » mais il ne manque pas solutions pour contrecarrer les plans de Didier Deschamps.

Les plus belles images des quarts de finale :


Götze en faux 9, une fausse bonne idée

Lors de la phase de poules, l’Allemagne a tenté d’imiter l’Espagne d’il y a deux ans avec son faux numéro 9 en la personne de Götze. Le joueur du Bayern a souffert de la comparaison quand Gomez est devenu titulaire et ses prestations très moyennes ne semblent pas avoir convaincu son coach. La Mannschaft devrait continuer à évoluer en 4-2-3-1 sauf énorme surprise. Joachim Löw pourrait tout de même refaire confiance à Götze en pointe. Ce choix lui permettrait de ne pas trop chambouler son secteur offensif, Müller conservant son côté droit avec Ozil en meneur de jeu et Draxler côté gauche.

 Au milieu de terrain, Schweinsteiger, sera aligné au côté de Kroos s’il ne ressent plus de douleurs. « J'espère et je souhaite pour l'équipe que Bastian y arrive et soit en forme, parce qu'il peut apporter énormément.  Mais je n'alignerai pas un joueur, dont je ne suis pas persuadé qu'il pourra suivre à 100% le rythme du match. On ne peut pas se le permettre dans un match à élimination directe », a averti Joachim Löw. L’évolution de sa blessure est donc suivie avec minutie par le staff médical allemand. En défense, Mustafi et Höwedes sont en concurrence pour une place en charnière centrale. Le second part avec une longueur d’avance si on lit entre les mots de Löw : « C'est un excellent combattant. Son point fort c'est les duels, il a presque gagné tous ses duels aériens contre l'Italie, il a livré un très beau combat physique avec Pellè, il a dominé son adversaire


Allemagne

Can et Sané, les titulaires surprises

L’éventuel forfait de Schweinsteiger bouleverserait les plans du coach des champions du monde. Mais il ne se montre pas inquiet : « J'ai confiance dans tous les joueurs, même ceux qui n'ont pas encore joué. » Sans les nommer, il pense sûrement à Julian Weigl (Dortmund) ou Emre Can, qui devrait être associé à Kroos au cœur du jeu en l’absence de « Schweini » et Khedira. Le joueur de Liverpool ne compte que six sélections soit seulement trois de plus que Leroy Sané, qui pourrait être l’autre surprise du onze de départ allemand face à l’équipe de France.

L’ailier de Schalke 04 occuperait le couloir droit, celui de Müller, qui s’exilerait alors dans l’axe comme il l’a si souvent fait en club comme en sélection. « Müller est un joueur qui, par ses déplacements, peut créer du danger dans la défense. Il essaye de passer dans le dos et il est très dangereux dans la surface. C'est la différence avec Mario Götze, qui est un joueur qui peut protéger la balle devant, qui sait se rendre disponible en pointe, et ensuite de transmettre la balle », a analysé Joachim Löw. Bref, Didier Deschamps s’attend à voir quelque surprises quand il recevra la feuille de match officielle de ce choc tant attendu entre l’Allemagne et la France jeudi.


Allemagne


en savoir plus : Equipe d'Allemagne de Football, Euro 2016 : Allemagne - France