Dans l'actualité récente

Allemagne : Schweinsteiger est entré dans l'histoire

Voir le site Euro 2016 de football

le but de Schweinsteiger
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-07-03T09:05:41.158Z, mis à jour 2016-07-03T09:05:53.097Z

Entré en jeu en première période face à l'Italie, ce samedi soir en quart de finale de l'Euro, Bastian Schweinsteiger a égalé un record dans l'histoire du football.

Le bonheur des uns font le malheur des autres. Sami Khedira a en effet eu le malheur de se blesser aux adducteurs et a été remplacé par Bastian Schweinsteiger dès la 16ème du quart face à l'Italie. L'occasion pour l'expérimenté milieu allemand d'égaler un record.

Un Euro compliqué

Entré en jeu, « Schweini » a ainsi égalé le record de participations en tournoi majeur avec un 37ème match disputé (Euro+Coupe du monde) qu'il détient avec Miroslav Klose, autre joueur allemand.  La récompense d'une constance au plus haut niveau pour le capitaine de la Nationalmannschaft. Blessé ces derniers mois, le milieu de Manchester United était revenu à temps pour le début de son Euro. Dès sa première entrée en jeu face à l'Ukraine, il avait même marqué (2-0). Mais il n'a finalement pas eu le temps de jeu escompté, Löw privilégiant le duo Kroos-Khedira au milieu.

La blessure du joueur de la Juventus pourrait donc profiter à Schweinsteiger pour la demi-finale. Même si, face à l'Italie, il a montré qu'il n'avait plus autant d'influence que lors de ses premières années. Emprunté dans son jeu, il n'a jamais pu accélérer, impulser le bon tempo. Il n'a pas montré l'étendue de son talent : sa vision du jeu, son sens de la passe juste. Et a même fini par manquer son tir au but lors de la séance finale. Heureusement sans conséquence...


Une carrière exemplaire en tournoi majeur

Sa performance moyenne ne fait pas pour autant oublier sa belle carrière avec la Nationalmannschaft. Débutant en tournoi majeur lors de l'Euro 2004 et un match de poule face
aux Pays-Bas (1-1), Schweinsteiger s'est installé progressivement en sélection allemande. Passé de milieu offensif à relayeur en quelques années, il s'est adapté avec intelligence. Au fil des compétitions, il a souvent convaincu et marqué cinq buts en tout en tournoi majeur. Il a ainsi participé activement aux six demi-finales consécutives, et deux finales (Euro 2008 et Mondial 2014), de sa sélection en grande compétition. Même s'il a connu des hauts des bas. 

Des bas, comme son expulsion face à la Croatie à l'Euro 2008 qui lui avait valu pas mal de critiques, dont celles de la chancelière Angela Merkel pourtant fan du joueur. Mais surtout des hauts. Au Mondial 2006 où il est à l'origine des trois buts lors du match pour la troisième match contre le Portugal (3-1). A l'Euro 2008, il finit très bien la compétition avec un but en quart et en demi. Et, surtout, lors du Mondial 2010, il se permet d'éteindre un certain Lionel Messi face à l'Argentine tout en ajoutant deux passes décisives. Encore performant à l'Euro 2012 et au Mondial 2014, où il monte en puissance, le capitaine de la Mannschaft est plus discret dans cet Euro. Mais gare au réveil en demi-finale...

en savoir plus : Equipe d'Allemagne de Football