Dans l'actualité récente

Ukraine : Andriy Yarmolenko, le nouveau Shevchenko ?

Voir le site Euro 2016 de football

yarmolenko
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-06-07T12:50:21.278Z, mis à jour 2016-06-07T13:47:37.020Z

Il est l'homme à suivre de cette équipe d'Ukraine. Andriy Yarmolenko, ailier du Dynamo Kiev, sera l'un des principaux atouts de la délégation.

Meilleur buteur de la sélection ukrainienne, Andriy Yarmolenko est annoncé comme le successeur de Shevchenko. Cet Euro est l'occasion de le prouver.

Voici le dispositif de TF1 pendant l'Euro 2016 : 

Au top avec le Dynamo Kiev

Encore trop peu connu au delà des frontières de son pays, Yarmolenko a remporté deux fois le championnat avec le Dynamo Kiev en 2009 et 2015, la Coupe d'Ukraine en 2014 et 2015. En huit saisons, il a disputé 280 matches et marqué 107 buts, ce qui fait de lui le cinquième meilleur buteur de l'histoire de son club. Beaucoup de grands clubs européens s'intéressent à lui depuis quelques années. Cet Euro le fera peut-être basculer vers les « grands » d'Europe.

Meilleur buteur en activité 

A 26 ans, Andriy Yarmolenko a déjà tout d'un grand avec sa délégation. Celui qui a remporté le Championnat d'Europe avec les moins de 19 ans est tout simplement le meilleur buteur en activité avec 27 buts en 57 sélections. Il est aussi celui qui a inscrit l'un des buts les plus rapides de l'histoire contre l'Uruguay dès la 16eme seconde (2011). Pendant les barrages face à la Slovénie, il a marqué deux des trois buts ukrainiens pour finir meilleur buteur du groupe C.

Sur les traces de Shevchenko

Il porte le même numéro 7 que son idole Andreï Shevchenko. qui a fini par raccrocher les crampons avec sa sélection mais fera partie du staff ukrainien pendant l'Euro. Même s'il reste encore loin derrière ce dernier qui, lui, comptabilise 58 buts, Yarmo a tous les atouts pour  rattraper la légende ukrainienne. Dans son pays, il est d'ailleurs surnommé « le nouveau Shevchenko ». Andriy Yarmolenko participe donc à son deuxième Euro mais devra maîtriser son impulsivité. Après une bagarre avec son coéquipier en sélection Taras Stepanenko, ce dernier avait écopé d'une amende de 1 700 euros.