Dans l'actualité récente

Angleterre : Les Anglais ont buté sur un mur

Voir le site Euro 2016 de football

Wayne Rooney   Slovaquie Angleterre
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-21T09:36:18.663Z, mis à jour 2016-06-21T10:20:19.261Z

Face à une Slovaquie très défensive et qui jouait le nul, l'Angleterre a beaucoup tenté face au but lundi à Saint-Etienne. Au point de battre le record de tirs dans cet Euro.

L'Angleterre s'est cassée les dents sur le bloc slovaque. Face à une équipe bien regroupée, les Anglais ont tenté de contourner les lignes adverses. Et sont parvenus à s'approcher du but de Kozacik. Mais sans parvenir à le tromper. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué.

27 tirs... 0 but

Les Anglais n'ont vraiment pas été récompensés ce lundi au stade Geoffroy-Guichard. Avec une équipe remaniée, les partenaires de Jamie Vardy ont tout tenté. Du jeu court, du jeu long. Des centres, des tirs, au nombre de 27 au total. Pour 5 cadrés seulement. Et aucun but marqué. Les statistiques de la domination anglaise sont d'ailleurs édifiantes : 57% de possession de balle, 11 corners, 89% de passes réussies, 0 duel (contre 14 pour les Slovaques). 


Un manque de réalisme criant et habituel pour l'Angleterre dans cet Euro. Déjà face à la Russie, les hommes de Roy Hodgson avaient tenté 16 tirs, pour un seul but inscrit. Contre le Pays de Galles, c'était un peu mieux avec 21 tirs pour deux buts. La jeunesse de cette équipe ne peut pas tout excuser. La fraîcheur et l'enthousiasme des partenaires de Rooney se liquéfient à l'approche du but adverse.


La frustration des Anglais

Ce gâchis a coûté la première place à l'Angleterre. Forcément frustrant pour les principaux intéressés, à commencer par Gary Cahill : « On s’est créé tout un tas d’occasions, on a tiré plus d’une vingtaine de fois au but, ça montre à quel point on a dominé ce soir. On ne peut que sortir frustrés de ce match. Tout le monde me répète : pourquoi, pourquoi, pourquoi n’avez-vous pas marqué ce soir ? C’est le foot, des fois c’est le gardien qui fait la différence, des fois c’est l’attaquant. Ça ne veut pas forcément dire que celui qui s’incline mérite d’être critiqué. Peut-être qu’on a un peu manqué de fraîcheur ».

De la fraîcheur, il en aurait sûrement fallu face à une Slovaquie déterminée à chercher le nul dès l'entame du match. Un pauvre jeu qui n'a pas fait le bonheur des spectateurs. Au mental, les Slovaques ont tout de même obtenu ce qu'ils recherchaient, comme le soulignait après la rencontre le sélectionneur Jan Kozak : « C'était vraiment important pour nous de prendre ce point. (...) Je sais que notre style n'est peut-être pas très joli à voir mais on a subi une très forte pression. On n'a pas les joueurs pour proposer un jeu attractif. On essaie d'attaquer ; plus le temps passait et moins on pouvait sortir de notre camp. À la fin, on subissait de nombreux coups de pied arrêtés et il fallait mettre des joueurs de taille. Notre gardien a fait un excellent match mais cela fait maintenant un moment que ça dure ». Au grand malheur des « Three Lions »...

en savoir plus : Equipe d'Angleterre de Football, Equipe de Slovaquie de Football, Euro 2016 : Slovaquie - Angleterre