Dans l'actualité récente

Angleterre : Bye-bye Mister Roy Hodgson !

Voir le site Euro 2016 de football

Hodgson est attendu
Par Jean-Moïse DUBOURG|Ecrit pour TF1|2016-06-27T22:14:44.603Z, mis à jour 2016-06-27T22:16:32.885Z

Juste après l’élimination de l’Angleterre en huitièmes de finale de l’Euro suite à sa défaite face à l’Islande (1-2), le sélectionneur anglais Roy Hodgson (68 ans) a annoncé sa démission.

Roy Hodgson n’y a pas survécu. Humiliée lundi soir par la « petite » Islande (34ème au classement FIFA), la « grande » Angleterre (11ème) n’a plus de sélectionneur. Dans les couloirs du stade de Nice, le technicien anglais a en effet écrit sa lettre de démission dès que le dernier coup de sifflet de l’arbitre slovène Damir Skomina a officialisé l’élimination de son équipe. Puis le natif de Croydon s’est expliqué devant la presse. « J'aurais aimé rester deux ans de plus, mais c'est à quelqu'un d'autre de prendre le relais, a annoncé Hodgson. Nous ne sommes pas allés aussi loin que nous le voulions et ce n'est pas acceptable. »

Le président de la FA avait mis la pression

Alors que l’Angleterre avait (déjà) piteusement quitté le Mondial brésilien - dès le premier tour cette fois - avec à sa tête un Roy Hodgson qui avait malgré tout miraculeusement conservé son poste, les supporters anglais pensaient que l’Euro français serait la bonne occasion de revenir dans le dernier carré d’une compétition majeures, ou, au moins, dans le Top 8. Au sortir d’une phase qualificative parfaite (dix victoires en dix matchs, seulement trois buts encaissés), les voyants étaient au vert. Et papatras ! Rien ne s’est passé comme prévu et les Anglais n’auront pas fait illusion longtemps après un succès arraché face au voisin gallois au premier tour. La déroute face à l’Islande dès les huitièmes a donc condamné Hodgson, très critiqué depuis deux ans et récemment mis sous pression par le président de sa Fédération Greg Dyke. Ce dernier avait été jusqu’à expliquer qu’il aurait du mal à se satisfaire d’une performance en-deçà des demi-finales : « Clairement, si on va jusqu'aux demi-finales, c'est un succès. Si nous jouons bien mais que nous perdons, malheureusement, contre une bonne équipe ou aux tirs au but, alors on continuera d'en discuter. » Le débat est aujourd’hui clos !

« Je suis fier du travail accompli »

Malgré la déroute islandaise et cet « Euro Exit » vécu dans la cité de la Promenade des Anglais, Roy Hodgson, sélectionneur le mieux payé de ce Championnat d’Europe, a trouvé du positif au moment de commenter ses quatre années passées à la tête des « Trois Lions » : « Je suis fier du travail accompli avec le staff. J'ai assuré la transition d'une équipe avec 30 ans de moyenne d'âge à une équipe plus jeune, c'est remarquable et excitant pour le futur du foot anglais. (Je remercie) les supporters et les joueurs. Ce fut une aventure magnifique ces quatre dernières années, avec le recul je serai fier quand je regarderai cette expérience. » En attendant, l’Angleterre n’a plus atteint les demi-finales d’un grand tournoi international depuis vingt ans (Euro 1996).

en savoir plus : Equipe d'Angleterre de Football, Euro 2016 : Angleterre - Islande 2016