Angleterre : Rooney dément une fronde contre Roy Hodgson

Voir le site Euro 2016 de football

Wayne Rooney   Slovaquie Angleterre
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-06-28T19:47:39.032Z, mis à jour 2016-06-29T09:50:31.016Z

Dans un communiqué envoyé à l'agence de presse britannique PA, Wayne Rooney a démenti la défiance du groupe anglais contre son sélectionneur Roy Hodgson.

C’est la crise au sein de la Three Lions. Au lendemain de l’élimination de l’équipe d’Angleterre de l’Euro 2016, après sa défaite à Nice face à l’Islande (1-2), la sélection a vécu des heures troubles. Massacrée par la presse, critiquée par tous les consultants, pour la plupart des anciens internationaux, l’équipe nationale a été passé au rouleau compresseur. Rien ne lui a été épargné.



Désormais sans sélectionneur, après l’annonce officielle du départ de Roy Hodgson, qui était en fin de contrat et qui attendait une prolongation venant de la FA avant et pendant la compétition, l’équipe d’Angleterre va devoir repartir sur un nouveau projet. Pourtant des informations sur sa vie interne ont fait la une de la presse, mardi, quelques heures après la désastre sportif vécu sur la pelouse du stade de Nice.

Le 4-3-3, Lallana, Serling, Rooney au milieu de terrain : les cadres n'ont pas compris ce que faisait Hodgson

Selon Sky Sports, une partie des cadres de la sélection auraient douté de la faculté de Roy Hodgson à mener cette équipe loin dans la compétition. Parmi les principaux reproches : l’utilisation d’un système tactique en 4-3-3 pendant la compétition, alors que ce schéma n’avait pas été utilisé lors de la campagne éliminatoire et surtout lors de la dernière ligne droite avant la compétition.

Surprise : l’utilisation de Wayne Rooney en tant que milieu relayeur a également fait débat au sein de la sélection, qui a pointé du doigt le manque de temps de jeu du capitaine anglais à ce poste. La titularisation de Raheem Sterling au détriment d’Adam Lallana, pourtant  très bon pendant la phase de groupes aurait également fait débat au sein du groupe. Pour finir : le très long échauffement de Marcus Rashford, laissé plus de dix minutes sur le bord du terrain avant d’être lancé dans le grand bain à la 86e minute, a également surpris et prêté à débats.

Remplacé par son jeune coéquipier à Manchester United, Wayne Rooney, le capitaine de la Three Lions, est sorti du silence mardi, pour démentir les informations parues dans la presse. « On a toujours soutenu le sélectionneur mais on comprend pourquoi il a décidé de s’arrêter. On a toujours eu foi en lui pendant la préparation et tout au long de la compétition », a souligné Rooney dans un communiqué envoyé à l’agence de presse anglaise PA.



en savoir plus : Equipe d'Angleterre de Football, Equipe d'Islande de Football, Euro 2016 : Angleterre - Islande 2016