Angleterre-Russie : les Anglais doivent régler la mire

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-06-12T09:01:03.597Z, mis à jour 2016-06-12T10:24:54.800Z

L’Angleterre s’est montrée maladroite lors de son entrée en lice face à la Russie (1-1). Dominateurs dans le jeu, les joueurs de Roy Hodgson doivent régler ce problème d’efficacité au plus vite.

Après ces deux premières journées de l’Euro, l’Angleterre mérite le titre d’équipe la plus emballante de ce début de compétition. Les coéquipiers de Wayne Rooney ont rendu une feuille de statistiques bien remplie face à la Russie (1-1) samedi mais l’égalisation dans le temps additionnel de Berezoutski a gâché la soirée.

Akinfeev très sollicité

En première période, les Anglais ont pris à la gorge les Russes. Ils ont dominé toute la première période mais ils ont regagné les vestiaires à la mi-temps sans avoir pu trouver le chemin des filets. La deuxième période a été plus équilibrée et ça se traduit par une possession du ballon équitable au final (52% pour l’Angleterre). L’équipe des Three Lions a surtout pêché dans l’efficacité malgré le coup franc victorieux d’Eric Dier (78ème) sur l’ouverture du score. Un seul but sur les huit tentatives cadrées de la rencontre des joueurs de Roy Hodgson, pour un bilan de 16 tirs au total. Igor Akinfeev, le gardien russe, a eu du boulot mais n’a pas non plus tremblé avec seulement deux arrêts à effectuer.

Avec neuf tirs dans le premier acte, les Anglais n’avaient plus autant frappé au but depuis leur match face à la Croatie en 2004. Avant le prochain match face au Pays de Galles jeudi, les attaquants vont devoir travailler devant le but à l’image de l’inefficace Harry Kane, auteur de trois tirs infructueux à l’instar d’Adam Lallana et Wayne Rooney. De leur côté, les Russes se sont montrés beaucoup plus réalistes avec un but, celui de Vassili Berezoutski (92ème), sur l’un de leurs deux tirs cadrés de la rencontre. Autant dire que Joe Hart, le portier anglais, a de quoi sortir frustré de ce premier match de l’Euro.


La Russie a su se ressaisir

Les supporters russes, présents au Stade Vélodrome samedi, ont dû se poser beaucoup de questions en début de rencontre. Les joueurs de Leonid Sloutski ont laissé le contrôle du jeu à leur adversaire avant de se ressaisir après la reprise. Les deux équipes ont fini la rencontre avec quasiment le même nombre de passes (426 pour les Anglais contre 406). Les Russes ont connu plus de déchets dans ce domaine technique (80% de passes réussies contre 87%).

Les coéquipiers d’Aleksandr Kokorin ont surtout manqué d’initiative à l’image de son attaquant de pointe Artem Dzyuba, efficace dans les airs mais dans l’incapacité d’inquiéter Hart. Les Russes n’ont tenté que 3 dribbles contre 23 pour les Anglais. Ça se traduit par un nombre fautes plus élevés (16 contre 9). Mercredi, face à la Slovaquie, la Sbornaya, le surnom de la sélection russe, devra davantage prendre le jeu à son compte car elle ne pourra pas toujours compter sur un miracle en fin de match.

en savoir plus : Equipe de Russie de Football, Equipe d'Angleterre de Football, Euro 2016 : Angleterre - Russie