Dans l'actualité récente

Angleterre-Russie : Berezoutski arrache le nul

Voir le site Euro 2016 de football

Russie Angleterre
Par Justine SOIGNON|Ecrit pour TF1|2016-06-11T20:53:51.826Z, mis à jour 2016-06-11T21:30:54.754Z

La Russie est parvenue à arracher le match nul en toute fin de match grâce à Berezoutski. L'Angleterre avait ouvert le score grâce à un sublime coup-franc de Dier. Score final (1-1), les Anglais peuvent s'en mordre les doigts.

On se demandait quand il allait arriver, il est là tout beau tout chaud : le premier nul de l’Euro. L’Angleterre n’a toujours pas gagné son premier match en championnat d'Europe.

Une première période archi-dominée

Pour la première mi-temps, l’Angleterre s’est chargée seule du spectacle. La Russie, elle, n’a tenté qu’un seul tir durant les 45 premières minutes du match. Adam Lallana, Wayne Rooney, Chris Smalling, Harry Kane, tous ont pris d’assaut les buts d’Igor Akinfeev. Mais le portier du CSKA, en plus d’être callipyge, est un rempart. Moscou style. Au coup de sifflet de M. Rizzoli, les Anglais ont poussé, poussé mais pas marqué. Ils ont tenté neuf tirs, soit leur meilleur total lors d’une première période d’un match de l’Euro. La dernière fois qu’ils avaient fait mieux, c’était en 2004 face à la Croatie (11 tirs).

Une ouverture du score méritée

Au retour des vestiaires, Eric Dier est tout près de tromper son propre gardien. Sur le premier corner russe, le joueur de Tottenham reprend de la tête et oblige Joe Hart à sortir la claquette (58ème). Wayne Rooney décoche une grosse frappe dix minutes plus tard et oblige à son tour Akinfeev à détourner sur sa barre. Mais c’est finalement Eric Dier, qui a repris ses esprits et retrouvé le chemin des bons filets, qui ouvre le score d’un splendide coup-franc (1-0, 73ème). Le jeune joueur de 22 ans est le premier Anglais à inscrire un coup-franc direct dans un match de l’Euro.

Une égalisation à l'arrachée

Bien que dominée, la Russie n’a pas capitulé et y a cru jusqu'au bout. Ceux qui croyaient à un retour russe devaient être peu nombreux. Pourtant, ils ont eu le nez creux. Il ne reste qu’une minute dans le temps additionnel quand Vasily Berezoutski parvient à lober Hart depuis le point de penalty. Le capitaine russe arrache le nul et délivre le sien. Cruel dénouement pour les joueurs de Roy Hodgson qui auraient mérité de faire le break plus tôt.


Revivez le match en direct :

90+3 : C'est fini !! L'Angleterre et la Russie se quittent sur un match nul arraché in extremis par les joueurs de Leonid Sloutski.



90+2 : EGALISATION DE LA RUSSIE !!!!! Vasily Berezoutski arrache le nul dans les derniers instants de la rencontre.

90' : Il y aura trois minutes de temps additionnel !

87' : Changement côté anglais : Raheem Sterling cède sa place à James Milner.

85' : Changement pour les Russes : Fedor Smolov est remplacé par Pavel Mamaev.

82' : But refusé à Sterling pour une position de hors-jeu de Kane.

80' : Changement côté russe : Roman Neustäder est remplacé par Denis Glushakov.

80' : Beckham, Gerrard et Lampard aiment ça.


78' : Changement pour les Anglais : Wayne Rooney est remplacé par Jack Wilshere.

77' : Changement côté russe, Aleksandr Golovin cède sa place à Roman Shirokov.

73' : BUUUUUUT POUR LES ANGLAIS !!! Dier inscrit un sublime coup-franc d'une frappe puissante du droit.


72' : Shennikov prend un jaune pour une obstruction sur Alli.

70' :  GROSSE OCCASION POUR LES ANGLAIS ! Rooney aux 16 mètres tente sa chance et oblige Akinfeev à détourner la frappe sur sa barre.

67' : Aucun joueur de Premier League n'a mis plus de but que Vardy après la 70ème cette saison. Le buteur de Leicester a scoré à sept reprises. Mr Hodgson, un changement ?

65' : Si même avec les encouragements des One Direction la situation ne se débloque pas, on ne sait pas ce qu'il faut faire...


63' : La Russie tente sa chance ! Smolov du pied droit cherche le cadre mais ne le trouve pas.

62' : Gary Cahill prend un jaune pour une faute sur Dzyuba.

58' : OH JOE HART ! Premier corner pour les Russes. Shatov s'en occupe et c'est Dier qui reprend de la tête. Le joueur de Tottenham est à deux doigts de tromper son propre gardien. Hart sort la claquette.

55' : Bon, c'est pas non plus fou fou. La Russie serait bien inspirée de tenter sa chance en contre. Sur un malentendu...

53' : Evidemment, c'est quand on dit cela que ça s'agite dans la surface russe. Kane est au coup-franc. Il frappe fort devant le but, le ballon revient sur Sterling mais ce dernier tergiverse trop.

50' : Depuis le retour des vestiaires, les joueurs de Roy Hodgson semblent un peu moins dans leur match.

47' : Ça rigole pas chez les Anglais.


45' : C'est reparti au stade Vélodrome !

Les deux équipes rentrent au vestiaire sans avoir réussi à débloquer le compteur. Akinfeev a été beaucoup sollicité en première période mais il n'a pas tremblé. Les Russes, quant à eux, ont été moins productifs que les Anglais offensivement parlant.


45' : M. Rizzoli siffle la mi-temps !

42' : Les Anglais poussent avant la mi-temps. Les joueurs de Roy Hodgson se procurent de nombreuses occasions mais ne parviennent toujours pas à mettre le ballon au fond.


38' : Alli cherche à lancer Kane en profondeur mais c'est justement trop en profondeur.

35' : On n'aurait pas mieux dit.


34' : Ooooh Rooney !! Alli régale côté droit et remet en retrait pour son capitaine. Rooney enchaîne contrôle et frappe mais Akinfeev boxe le ballon.

31' : Wayne Rooney pour Alli qui tente de se faire une place au milieu de la défense russe. Cette dernière dégage en corner.

28' : Harry Kane trompe Akinfeev et marque mais l'attaquant des Spurs est signalé hors-jeu à juste titre.

27' : L'Angleterre domine largement ce début de rencontre comme en témoigne la possession de balle : 62 % pour les Three Lions contre 38 % pour les Russes.

23' : OLALA la défense ! Smolnikov revient parfaitement sur Sterling qui filait droit au but. Son tacle devrait être diffusé en boucle dans les vestiaires de PH.

22' : Lallana ! Servi par Walker, le joueur de Liverpool croise trop sa frappe pour inquiéter Akinfeev.

20' : L'ancien attaquant des Three Lions s'y voit déjà. Mais il faudrait déjà réussir à la mettre au fond...


17' : Kyle Walker est on fire côté anglais. Le défenseur de Tottenham se donne tellement qu'il n'aura pas besoin de faire un régime bikini avant l'été (si l'été arrive un jour).

16' : Premier coup-franc russe. C'est Chatov qui s'en charge, Ignastevitch reprend de la tête mais Joe Hart s'interpose. Dis donc, c'est fort plaisant comme début de match.

12' : C'est pas faux !


11' : Harry Kane, au corner (décidément cet homme sait tout faire), trouve la tête de Smalling mais Akinfeev répond encore présent.

8' : Sterling pour Alli mais le milieu de Tottenham croise trop sa tête. Devant les buts, Harry Kane est un poil trop court pour reprendre.

6' : Oooh Lallana ! Servi par Walker, le jeune Anglais a failli inscrire son premier but en sélection mais le portier russe sauve les siens. L'Angleterre est chaud patate.

2' : Delle Alli tente la reprise du mi-pied droit, mi-tibia mais le ballon s'envole au-dessus du but d'Akinfeev.

1' : La première pour ce soir ?

0' : Et c'est parti ! Le coup d'envoi vient d'être donné par M. Rizzoli, l'arbitre italien.

0' : C'est au tour de God save the Queen.

0' : L'hymne russe retentit.

0' : Les joueurs font leur entrée sur la pelouse du stade Vélodrome !


Revivez l'avant-match :

L’Angleterre et la Russie se lancent dans la compétition samedi à 21 heures au stade Vélodrome de Marseille. Avec une équipe jeune et pleine de promesse, les Three Lions ont toutes leurs chances. Mais la Russie, premier rempart à se dresser sur le chemin des Anglais, n’a pas l’intention de se laisser faire.

L’Angleterre, une armada offensive impressionnante

Les joueurs de Roy Hodgson vont se présenter sur la pelouse avec un avantage certain. Ce sont en effet les seuls à avoir remporté tous leurs matches de qualification. Dix victoires en dix matches, tel est le bilan impressionnant de la nation de la Reine. Deuxième meilleure attaque derrière la Pologne, l’Angleterre a inscrit 31 buts. Elle peut compter sur plusieurs jours offensifs très talentueux tels que Harry Kane, Jamie Vardy, Raheem Sterling, Marcus Rashford ou encore Dele Alli.

Aller le plus loin possible

« C’est l’équipe d’Angleterre la plus excitante depuis 1966 ». Sir Geoff Hurst, ancien international anglais, n’y va pas par quatre chemins. Cette année-là, l’Angleterre organisait la Coupe du monde. Mieux encore, elle la remportait face à l’Allemagne de l’Ouest (4-2, après prolongations). Depuis, elle n’a pas franchement été au rendez-vous lors des compétitions internationales.

Attention à Dzyuba

Si les Three Lions sont plutôt performants offensivement parlant, la défense jeune et inexpérimentée est quelque peu friable. La charnière centrale composée de Gary Cahill et de Chris Smalling n’inspire pas confiance et sérénité. Pourtant, elle devra faire attention à Artem Dzyuba, impliqué dans 50 % des 18 buts marqués par la Russie durant les Eliminatoires avec huit buts et une passe décisive.

Les compositions :

Angleterre : Hart - Walker, Smalling, Cahill, Rose - Rooney, Dier, Alli - Lallana, Kane, Sterling.

Russie : Akinfeïev - Smolnikov, Berezoutski, Ignachevitch, Schennikov - Neustädter, Golovine - Kokorine, Chatov, Smolov - Dzyuba.

en savoir plus : Equipe d'Angleterre de Football, Equipe de Russie de Football, Euro 2016 : Angleterre - Russie