Angleterre-Russie : Les tops et les flops du match

Voir le site Euro 2016 de football

Euro 2016 : l'Angleterre peut nourrir des regrets après son nul contre la Russie (1-1)
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-12T07:58:56.642Z, mis à jour 2016-06-12T11:21:35.292Z

Le match entre l'Angleterre et la Russie a été vivant ce samedi soir au Vélodrome. Si certains joueurs ont brillé, d'autres sont passés à côté. Tour d'horizon des tops-flops de la rencontre.

Le deuxième match du groupe B entre l'Angleterre et la Russie a été par moments haletant. Face à une Angleterre enthousiaste mais trop jeune, la Russie a répondu par un bloc compact et solide. Aidé d'un gardien de haut niveau. Une opposition de styles qui a livré son lot de satisfactions et de déceptions.

Les Tops

Eric Dier. Le jeune milieu de Tottenham (22 ans) a été infatigable dans l'entrejeu anglais. Présent pour ratisser les ballons, mais également pour les relancer proprement, il a failli être le héros de toute une nation. Son coup franc limpide des 16,50 mètres s'est ainsi logé sous la barre d'un Akinfeev jusque-là imbattable (73ème). Il faut dire que Dier s'est entraîné : « Dès mon plus jeune âge, je me suis entraîné aux coups francs. Ces derniers jours, je me suis encore beaucoup exercé… Ce but, c’est un des meilleurs moments de ma carrière ». Un but qui n'a pu empêcher le nul concédé par son équipe en fin de partie.


Igor Akinfeev. Le gardien russe a bien failli être le cauchemar de tous les Anglais. Le grand portier du CSKA Moscou (1,86 m) a en effet quasiment tout repoussé sur son passage. Des tentatives de Lallana à celles de Rooney, il a longtemps déconcerté les hommes de Roy Hodgson. Jusqu'à ce qu'un coup franc de Dier ne le rende impuissant.

Kyle Walker. Le latéral droit de Tottenham a avalé les kilomètres sur son aile. Profitant des espaces laissés par le recentrage permanent du gaucher Lallana devant lui, Walker s'est bien amusé à plonger dans son couloir pour servir au mieux ses partenaires. Une grosse activité mais mal récompensée.

Les Flops

Harry Kane. Auteur de 30 buts toutes compétitions confondues cette saison avec Tottenham, Kane devrait être en confiance. Mais face à la Russie, il a surtout laissé traîner sa grande carcasse sur le terrain. Souvent en point d'appui et rarement dans la surface adverse, l'attaquant n'a jamais existé dans cette partie. Si, il s'est signalé par la qualité médiocre de ses corners. Le choix de le faire tirer fait d'ailleurs beaucoup parler en Angleterre.

Raheem Sterling. Le petit ailier de poche est une véritable boule d'énergie. Vif sur ses appuis, il peut faire des différences sur son côté gauche grâce à ses qualités de vitesse et de percussion. Face à la Russie, il a toutefois gâché ses bonnes intentions par un nombre incalculable de mauvais choix. 

L'ambiance. Le Vélodrome a été le théâtre d'affrontements entre supporteurs des deux camps. Les hymnes ont même été sifflés et les incidents se sont prolongés après l'égalisation russe en fin de partie. Un triste spectacle qui a gâché le début de cet Euro.

en savoir plus : Euro 2016 : Angleterre - Russie, Equipe d'Angleterre de Football, Equipe de Russie de Football