Dans l'actualité récente

Arda Turan : les sifflets de la discorde

Voir le site Euro 2016 de football

Arda Turan
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-06-18T09:02:13.288Z, mis à jour 2016-06-18T09:08:37.781Z

Sifflé par ses supporters, lors de la seconde période d'Espagne - Turquie, Arda Turan a accusé le coup à Nice. Son sélectionneur, Fatih Terim et Andrès Iniesta lui ont affiché leur soutien.

L’image a marqué. Sans oublier ce bruit sourd à percer un tympan. Sifflé lors de la seconde période par son propre public, Arda Turan a vécu une soirée cauchemardesque lors de la rencontre perdue par la Turquie face à l’Espagne (3-0), vendredi soir à Nice.

Incapable de peser le jeu, tout comme son équipe qui a disparu des écrans radar après une demi-heure, le joueur du FC Barcelone a essuyé le courroux de son propre public, en plein milieu du second acte, qui lui a reproché de ne pas être au niveau et de ne pas porter son équipe complètement dépassée par la Roja. Nerveux, le capitaine de la sélection a fini par répondre aux premiers reproches et a finalement déclenché une colère définitive, passée l’heure de jeu.

Terim : « Bien sûr que ce qu’il s’est passé avec Arda a eu un impact sur notre équipe »

Déchirée par sa guerre des clubs, notamment les trois ogres stambouliotes, la sélection turque a un côté latino-américain qui lui colle à la peau et qui s’est vu en mondovision vendredi soir. Assez proche de l’Argentine, où règne une perception très club vis-à-vis des joueurs sélectionnés en « absoluta », la sélection du Bosphore n’a pas réussi à répondre aux attentes. Mais sa pauvre prestation a engendré une réelle colère de la part de son public.

Interrogé en conférence de presse sur le cas du Barcelonais, Fatih Terim a pris la défense de son capitaine. « J'ai trouvé ça décevant de voir Arda être hué par ses propres supporters. On ne devrait pas voir nos joueurs être hués par notre propre public, c'est vraiment dommage », a expliqué le sélectionneur de la Turquie qui a reconnu que les sifflets avaient perturbé son équipe. « Bien sûr que ce qu'il s'est passé avec Arda eu un impact sur notre équipe. Mais je ne peux pas dire pourquoi ils ont fait ça.»

Iniesta et Alba ont apporté leur soutien à Turan

Dans le cas d’Arda Turan, très attendu lors de cet Euro 2016 après sa confirmation à l'Atlético, l'explication est à trouver sur les réseaux sociaux. L’ancien de Galatasaray s’était notamment écharpé avec quelques fans qui lui reprochaient de trop poster de photos sur ses divers comptes et de ne pas assez travailler, après sa demie saison blanche avec le Barça, où il n’a pas réussi à prendre ses marques. Cet épisode, qui aurait pu paraître anodin, a également eu son importance dans les rapports explosifs entre les deux parties.

Soutenu par les supporters espagnols, qui ont scandé son nom et l’ont applaudi, Turan a également reçu l’appui de ses coéquipiers du Barça. Pendant et après le match. « Je me suis senti mal par ces sifflets. J’ai essayé d’aller le réconforter à la fin de la rencontre », a souligné Andrès Iniesta à la chaîne Telecinco après la partie. Jordi Alba est également venu appuyer son coéquipier, qui aura une dernière chance de faire la paix avec son public face à la République tchèque mardi prochain. Ce sera sa finale.

en savoir plus : Equipe de Turquie de Football, Equipe d'Espagne de Football, Euro 2016 : Espagne - Turquie