Arménie-France (0-3) : Les Bleus ont pu compter sur un excellent Gignac

Voir le site Euro 2016 de football

Arménie-France - Gignac et Griezmann
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2014-10-14T18:30:00.000Z, mis à jour 2014-10-14T19:00:31.000Z

Avec un but et deux passes décisives, André-Pierre Gignac a été le grand monsieur de la belle victoire des Bleus ce mardi 14 octobre 2014 sur l'Arménie à Erevan. Retour sur ce match qui a dû confirmer le sélectionneur sur certains de ses choix.

La France l'a emporté (3-0) ce mardi 14 octobre 2014 sur l'Arménie à Erevan grâce notamment à un grand Gignac.

Deschamps aligne Gignac à la place de Benzema
Pour cette rencontre amicale en Arménie, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps avait choisi de reposer certains de ses cadres. C'est simple, par rapport au Portugal quatre jours plus tôt, il a effectué huit changements, le plus notable étant le remplacement de Karim Benzema par André-Pierre Gignac. Et dans ma foulée de son excellent début de saison avec l'OM (neuf buts en neuf matchs), l'avant-centre olympien a été décisif face à des Arméniens combatifs mais vite menés au score.

Gignac, buteur et double passeur décisif
C'est dès la 7ème minute que les Bleus ont pris les devants : lancé côté droit Gignac voit bien Rémy débouler au second poteau. Son centre, très fort à ras de terre, est parfait pour que le joueur de Chelsea n'ait plus qu'à la pousser au fond. Les autres buts vont aussi porter la signature du Marseillais : d'abord, il va transformer le pénalty obtenu par Paul Pogba, entré à la pause, après un fabuleux numéro dans la surface arménienne (57ème). Puis, de sa propre moitié de terrain, il va lancer d'une magnifique demi-volée Antoine Griezmann qui filera effacer d'un délicieux double contact intérieur gauche - intérieur droit le portier adverse Kasparov pour mettre l'Arménie échec et mat (84è).

RDV le 14 novembre face à l'Albanie
Les Bleus quittent donc leur deuxième rassemblement depuis leur retour du Brésil avec deux victoires dans la besace. Prochain rendez-vous ? Dans un mois avec deux rencontres amicales, d'abord à Rennes le vendredi 14 novembre face à l'Albanie, puis quatre jours plus tard face à la Suède à Marseille. Nous sommes sûrs d'une chose : Gignac voudra faire partie des joueurs appelés par Didier Deschamps pour ces deux matchs et notamment celui joué dans sa maison du Vélodrome.