Dans l'actualité récente

Autriche : Objectif huitièmes de finale minimum

Voir le site Euro 2016 de football

PolNedGini 1
Par Emmanuel LANGELLIER|Ecrit pour TF1|2016-06-06T11:11:55.915Z, mis à jour 2016-06-06T12:18:46.672Z

Qualifiée avec brio pour son deuxième Championnat d’Europe, l’Autriche compte franchir la phase de poules sur le territoire français. Avant de voir éventuellement plus loin.

Cinq matches de l'Euro 2016 en Ultra HD sur TF1 !


Du 72ème au 10ème rang du classement FIFA 

En quatre ans et demi, l’Autriche est passée de la 72ème à la 10ème place du classement FIFA. Ça vous pose forcément une équipe. Son parcours en qualifications à l’Euro 2016 a été remarquable et sans fausse note. La seule petite ? Un résultat nul qui n’efface surtout pas les neuf victoires amassées en neuf rencontres dans un groupe comportant notamment la Russie, la Suède et le Monténégro. Avec 22 buts marqués et seulement 5 encaissés (meilleure attaque et meilleure défense), l’Autriche débarque en France avec un statut d’outsider qu’elle pourrait faire fructifier. 

Intégrée au groupe F avec le Portugal, la Hongrie et l’Islande, les « Rot-Weiss-Roten » (le surnom de l’Autriche, les Rouges-Blancs-Rouges) peuvent légitimement prétendre à la seconde place derrière le Portugal. Voire même à la première si les partenaires de Cristiano Ronaldo patinent. Avec un groupe solide constitué d’éléments revanchards qui ont manqué les qualifications pour l’Euro 2012 et la Coupe du monde 2014, l’objectif peut donc sembler ambitieux. 

Koller : « Nous voulons passer la phase de groupes » 

« Nous voulons passer la phase de groupes », a d’ores et déjà claironné le sélectionneur suisse de l’Autriche, Marcel Koller (55 ans), qui a fait progresser l’équipe depuis sa prise de fonction en octobre 2011 sous l’impulsion de joueurs valeureux comme David Alaba, le défenseur du Bayern Munich qui évolue au milieu sous le maillot national, Christian Fuchs, le capitaine et latéral gauche, sacré champion d’Angleterre avec Leicester, ou le phénomène Marko Arnautovic, capable de gestes d’anthologie dans ses bons jours. « L’objectif sera de bien figurer en France, a même lancé Alaba. Nous y allons pour donner le meilleur de nous-mêmes. Et on va le faire ! »