Autriche : Pourquoi elle va caler rapidement

Voir le site Euro 2016 de football

RTX6O1R
Par Emmanuel LANGELLIER|Ecrit pour TF1|2016-06-06T12:51:37.526Z, mis à jour 2016-06-06T13:00:29.842Z

Malgré la présence d’éléments intéressants comme Fuchs, Alaba ou Arnautovic, l’Autriche, présentée comme possible outsider, risque de manquer d’expérience à l’Euro.

Cinq matches de l'Euro 2016 en Ultra HD sur TF1 !


L’ambition autrichienne va retomber comme un soufflet 

Escortée de son brillant parcours lors des éliminatoires, l’Autriche s’est qualifiée pour son deuxième Championnat d’Europe. Sa première « véritable » qualification acquise sur le terrain puisqu’en 2008 (élimination dès le premier tour suite à des revers devant la Croatie et l’Allemagne, ajouté à un nul face à la Pologne), elle avait obtenu son billet d’office en tant que pays co-organisateur (avec la Suisse). En France, elle visera une première qualification pour les huitièmes de finale en tentant de sortir du groupe F comprenant le Portugal, la Hongrie et l’Islande. L’Autriche peut créer la surprise selon certains pronostics flatteurs ? Non, elle va encore caler dès la phase de groupes

Son parcours s’est avéré étincelant lors des qualifications avec un nul et neuf victoires, elle a inscrit 22 buts et n’en a encaissé que 5 devant notamment la Russie, la Suède et le Monténégro ? Tout cela est bien joli joli, mais dans l’Hexagone, cette ambition va retomber comme un soufflet. « Nous voulons passer la phase de groupes », a déjà lancé le sélectionneur suisse de l’Autriche, Marcel Koller, tandis que son élément le plus médiatique David Alaba se montrait confiant en indiquant notamment aller en France « pour donner le meilleur de nous-mêmes. Et on va le faire ! » Les deux leaders des « Rot-Weiss-Roten » (le surnom de l’Autriche, les Rouges-Blancs-Rouges) vont être bien déçus à l’issue de leur dernier match, le 22 juin face aux Islandais aux alentours de 20 heures. 

Manque d’expérience et des joueurs clés décevants 

A cette heure-là, ils seront en effet éliminés de leur Euro après une nouvelle prestation manquée. Un match raté à l’image de leur préparation inquiétante. Depuis la qualification pour l’Hexagone, les Autrichiens se sont inclinés trois fois en cinq matches. Dominés par la Suisse (1-2) en novembre dernier puis par la Turquie (1-2) fin mars, ils ont certes battu la faible équipe maltaise (2-1) avant l’Euro 2016, mais ce que le tout le monde a retenu est l’incroyable bourde d’Alaba, buteur contre son camp suite à une passe en retrait vers son but, déserté par son gardien. Pas rassurant du tout, ce qu’a confirmé la suite. Opposé aux Pays-Bas, non qualifiés pour l’Euro, lors de leur dernier galop d’entrainement, ils sont tombés (0-2). 

Manquant d’expérience dans une grande compétition, les hommes de Koller vont flancher au Parc des Princes dès leur entrée en scène contre les Hongrois, le 18 juin. Puis le Portugal va leur porter le coup de grâce quatre jours plus tard. Ne supportant pas la pression de l’outsider, la sélection autrichienne ne terminera même pas troisième du groupe. La présence d’éléments présentés comme essentiels (Fuchs, Alaba, Arnautovic, Janko) n’y changera rien. Fatigués après leur belle saison avec Leicester et le Bayern Munich, les deux premiers passeront d’ailleurs totalement à côté de leur compétition.