Barrages - Euro 2016 : La Suède bat le Danemark mais n'est pas pour autant à l'abri

Voir le site Euro 2016 de football

Zlatan Ibrahimovic (Suède)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-14T21:45:35.439Z, mis à jour 2015-11-15T09:40:27.644Z

Victorieux deux buts à un à domicile, les partenaires de Zlatan Ibrahimovic restent en danger pour le match retour qui aura lieu en terres danoises mardi prochain.

Placée dans un groupe abordable sur le papier avec l'Autriche, la Russie, le Monténégro, le Lichtenstein et la Moldavie, la Suède n'a pourtant pu faire mieux que troisième lors des éliminatoires de l'Euro 2016. Une performance décevante pour les partenaires de Zlatan Ibrahimovic, obligés d'en découdre avec le Danemark lors de deux rencontres de barrages pour espérer se qualifier. Ce samedi, les coéquipiers de l'attaquant du Paris Saint-Germain ont assuré l'essentiel en remportant ce match aller du derby scandinave (2-1).

PSG : Ibrahimovic, c'est quoi le problème ? (Téléfoot - octobre 2015)


Une première mi-temps rythmée

Dans une Friends Arena (Solna, près de Stockholm) colorée en bleu blanc rouge pour rendre hommages aux victimes des attentats en France, les deux formations voisines ont livré un premier acte très intense marqué par des duels âpres et de grosses occasions manquées. Par deux fois, le Suédois Marcus Berg a raté l'ouverture du score (18e, 31e) avant d'être imité quelques minutes plus tard par Ibrahimovic (41e) et le Danois Nicklas Bendtner (44e). Mais les locaux ont fait preuve de lucidité au bon moment pour ouvrir le score en toute fin de première période grâce à Emil Forsberg (45e, 1-0). 


Ibra marque encore

Fort de son avantage acquis juste avant la pause, la Suède a démarré la seconde période pied au plancher et a rapidement obtenu un penalty provoqué par Forsberg, encore lui, victime d'une faute grossière de Thomas Kahlenberg, l'ancien joueur de l'AJ Auxerre. Une offrande qu'Ibrahimovic ne s'est pas gênée de convertir pour permettre aux siens de faire le break (50e, 2-0). Malheureusement pour les joueurs d'Erik Hamrén, le colosse du PSG s'est peu à peu éteint, tout comme ses partenaires, ce qui a permis au Danemark de revenir dans la partie grâce à une réalisation de Nicolai Jørgensen (80e). Insuffisant pour espérer l'emporter du côté des coéquipiers de Daniel Agger. 


Mais avec ce but marqué à l'extérieur, la sélection danoise s'est offert le droit de rêver pour le match retour qui aura lieu le 17 novembre prochain.

Le top dix des phrases cultes de Zlatan (avril 2015)