Belgique : Les dessous d'un fiasco

Voir le site Euro 2016 de football

Marc Wilmots, le sélectionneur de la Belgique
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-07-06T08:39:11.139Z, mis à jour 2016-07-06T10:17:22.007Z

Eliminée dès les quarts de finale de l’Euro par le pays de Galles (3-1), la Belgique a bien du mal à s’en remettre. Et doit faire face à de tristes révélations.

Si certains se demandaient encore comment cette génération dorée avait pu passer à côté de son Euro, les dernières informations révélées par le Het Laatste Nieuws ne laissent plus de place au doute.

Le staff belge ivre

Le 28 juin, deux jours après la convaincante victoire contre la Hongrie (4-0), les Belges sont à la fête. Peut-être un peu trop. Les membres du staff ont décidé d'organiser un barbecue pour fêter la qualification en quarts de finale. Mais selon les informations du journal néerlandophone belge, la soirée aurait quelque peu dégénéré. Le staff aurait abusé de l'alcool et plusieurs personnes de l'encadrement étaient ivres. A tel point que certains ont dû être portés jusqu'à leur chambre.

Les joueurs « en prison »

Ce comportement a évidemment fortement déplu aux joueurs. D'autant que pour eux, la discipline était quasi militaire. Aucun écart n'était accepté. Certains joueurs ont même révélé se sentir « en prison ». Le responsable de la sécurité surveillait de près les joueurs et avait pour mission de rapporter tout écart. Celui-ci n'hésitait pas non plus à fouiller les affaires personnelles des internationaux. A la demande du sélectionneur, Marc Wilmots.

Courtois et les joueurs dézinguent Wilmots

Ça, c'est côté coulisses. Mais le plus désolant, c'est que côté vestiaires, l'ambiance était apparemment délétère. Le management et la tactique de Marc Wilmots étaient ainsi sans cesse remis en cause si l'on se fie à quelques SMS de joueurs à destination de journalistes belges (!). Pis, certains ne se gênaient pas pour lui en faire directement part. A l’issue de la défaite face au pays de Galles, le gardien de Chelsea Thibaut Courtois a reproché à son entraîneur « sa tactique complètement mauvaise ». Le sélectionneur lui aurait vivement répondu : «Tu n'as pas à me parler comme ça. Viens, on sort ! », avant que la discussion se poursuive dans une pièce attenante, faisant trembler les murs… 


en savoir plus : Equipe de Belgique de Football