Dans l'actualité récente

Belgique : ces Diables Rouges étaient trop jeunes

Voir le site Euro 2016 de football

EURO 2016 - 1/4 de Finale - Pays de Galles / Belgique
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-07-02T08:24:04.237Z, mis à jour 2016-07-02T08:27:34.798Z

Face aux Gallois (3-1) vendredi, la Belgique a aligné un onze titulaire très jeune et inexpérimenté. Du jamais vu depuis 1968.

Marc Wilmots a mélangé les éléments expérimentés et les jeunes talents les plus prometteurs dans sa liste des 23 pour l’Euro 2016. A l’attaque de son quart de finale, perdu face au pays de Galles (3-1), la Belgique a semblé pâtir d’un manque d’expérience de haut niveau. La blessure du capitaine, Vincent Kompany, au mois de mai, avait déjà été un gros coup dur. Celle à la cheville de son défenseur le plus expérimenté, Jan Vertonghen, un peu plus tôt dans la semaine a été une véritable tuile pour le sélectionneur des Diables Rouges sans oublier la suspension de Thomas Vermaelen.

25 sélections au total pour quatre joueurs

Dans son onze de départ face aux coéquipiers de Bale, la Belgique ne comptait aucun joueur de plus de 30 ans. Si on les voit briller tout au long de l’année sur les pelouses de Premier League, les stars comme Hazard, De Bruyne, Courtois ou Romelu Lukaku ont moins de 25 ans. Alderweireld était le joueur le plus âgé (29 ans) vendredi soir à Lille. Marc Wilmots a été obligé d’aligner Denayer au poste d’axial gauche et Lukaku sur le côté gauche. Les deux promesses du plat pays ont disputé leur première minute de jeu de la compétition et leur manque d’automatismes a coûté cher à leur équipe, notamment sur les deuxième et troisième buts gallois. A eux deux, ils ne comptaient que 11 sélections au coup d’envoi. Avec Meunier et Carrasco, le total était porté à 25 capes pour quasiment la moitié du onze titulaire.

Du jamais vu depuis la Yougoslavie en 1968

Avec 24 ans et 242 jours de moyenne d’âge, les Diables Rouges ont aligné le onze titulaire le plus jeune de l’Euro depuis la Yougoslavie en 1968. Le quatrième plus jeune de l’histoire du tournoi continental. Les Yougoslaves, qui détiennent le record, avaient titularisé une équipe avec 23 ans et 120 jours de moyenne d’âge face à l’Italie en 1968.


Lors de sa deuxième période brouillonne, cette jeunesse et cette inexpérience belge (Meunier, Denayer, J. Lukaku, Nainggolan et Carrasco n’étaient pas du voyage au Brésil il y a deux ans) s’est vue. Il a manqué d’un véritable patron comme Vermaelen ou Vertonghen pour rameuter les troupes et ne pas se laisser surprendre par des Gallois très redoutables à la remontée du ballon. S’ils ambitionnaient d’aller en finale pour aller défier les Bleus comme l’espérait Marc Wilmots en conférence de presse cette semaine, les Belges pourront se consoler en se disant qu’ils ont encore appris lors de ce tournoi et ils peuvent s’appuyer sur leur 8e de finale brillant face à la Hongrie. En 2018, lors de la Coupe du monde en Russie, ils feront toujours partie des outsiders du tournoi surtout si des Lukaku (Romelu et Jordan), Meunier ou encore Denayer rejoignent eux aussi des cadors des 5 grands championnats européens cet été.

en savoir plus : Equipe de Belgique de Football, Equipe du Pays de Galles de Football, Euro 2016 : Pays de Galles - Belgique