Dans l'actualité récente

Belgique : Hazard, un Euro en demi-teinte

Voir le site Euro 2016 de football

Hazard dégoûté
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-07-02T16:31:16.322Z, mis à jour 2016-07-02T16:32:27.054Z

Ce vendredi, la Belgique a été sortie par le Pays de Galles, en quart de finale de l'Euro (1-3). Un match au cours duquel Eden Hazard a rencontré quelques difficultés à peser sur le jeu belge.

Il était attendu comme une des stars de cet Euro. Au final, l'impression laissée par Eden Hazard est mitigée. Le jeune milieu offensif a réussi des prestations convaincantes. Et d'autres plus insipides, comme face au Pays de Galles.

Maître des passes décisives

Ce qui est sûr, c'est que le milieu de Chelsea a été au service de ses partenaires, qui ne peuvent pas en dire autant. L'ancien Lillois a distribué quatre passes décisives dans cet Euro. Sa première est intervenue sur un raid côté droit conclu par un centre parfait pour Lukaku face à l'Irlande (3-0). Sa deuxième suite à un débordement côté gauche face à la Suède où il a mystifié le couloir droit adverse. Son centre est ainsi parvenu jusqu'à Nainggolan, auteur d'un tir limpide (1-0). 


Face à la Hongrie, en 8ème, il a livré une action du même style. Sur son aile gauche favorite, il a pris de vitesse tout son monde avant d'adresser un centre soigné au nouvel entrant Batshuayi (4-0). Enfin, face au Pays de Galles, son service a mis sur orbite Nainggolan, qui a ouvert le score d'une frappe splendide (1-3). Avec quatre passes décisives dans cet Euro, Hazard égale une performance pas réalisée depuis 2000 et Ljubinko Drulovic avec la Yougoslavie. De plus, il a en a délivré plus avec sa sélection en cinq matches dans la compétition qu'en 31 rencontres de Premier League avec Chelsea (3) ! 


Mais un Euro au goût mitigé

Mais ses chiffres intéressants ne masquent pas le manque de poids qu'il a eu dans cette sélection. Tantôt brillant, comme face à la Hongrie lors du dernier match de poule, tantôt poussif, Eden Hazard a manqué de régularité pour porter son équipe au plus haut. Même s'il a estimé après l'élimination que la Belgique va encore grandir après cet échec : « Nous avions une équipe très jeune. Dans les tournois comme ça, c'est difficile. Ce sont des matches qui se décantent à l'expérience. On a perdu deux matches et remporté trois. Il ne faut pas tout remettre en question. Ne pas dire que l'Euro était pourri. On a quand même fait trois bons matches. On va continuer de prendre du plaisir ensemble. Et essayer de gagner quelque chose. Il y a les qualifications pour la Coupe du monde 2018 qui vont bientôt arriver. Ce sera un autre objectif. On va tout donner. Je n'ai que 25 ans et encore des choses à faire en équipe nationale ».

en savoir plus : Equipe de Belgique de Football, Euro 2016 : Pays de Galles - Belgique