Belgique : Wilmots positive après le nul contre la Finlande

Voir le site Euro 2016 de football

Marc Wilmots, le sélectionneur de la Belgique
Par Georgia Diaz|Ecrit pour TF1|2016-06-02T08:23:35.828Z, mis à jour 2016-06-02T08:37:30.582Z

Lors de sa deuxième rencontre amicale pré-Euro, la Belgique n’a pas pu faire mieux que match nul mercredi contre la Finlande (1-1). Décevant. Pourtant le sélectionneur Marc Wilmots reste positif.

Les Diables rouges ont déçu face à l’équipe de Finlande, mercredi soir, en match amical. Il aura fallu un but de Romelu Lukaku à la 89eme minute pour éviter la déconvenue. A l’issue de la rencontre, le sélectionneur belge, Marc Wilmots, a pourtant choisi de principalement évoquer le positif. « A part la finition, tout y était », a-t-il estimé alors que son équipe est passée tout près de la défaite.  

Un programme exceptionnel sur TF1 pendant l'Euro


17 occasions

Le sélectionneur de la Belgique, Marc Wilmots qui a officialisé mardi sa liste des 23 a été contraint de se passer des services de plusieurs joueurs, parmi lesquels le capitaine Vincent Kompany, au point d’avoir « songé à se suicider ». C'est, en tout cas, ce qu'il avait déclaré en amont de la rencontre face à la Finlande. Ce mercredi, après la défaite, il lui fallait donc rassurer. Wilmots a ainsi expliqué que son équipe « avait joué contre un adversaire très bien regroupé, avec une défense à cinq, trois milieux et un joueur en soutien de l’avant-centre », avant de souligner le nombre d’occasions qu’elle a pu se créer : cinq en première période, onze en deuxième. Une satisfaction pour le sélectionneur des Diables rouges qui a également tenu à saluer la performance sensationnelle réalisée par le gardien adverse. Convaincu de la forme mentale de ses joueurs, qui n'ont rien lâché, il a assuré que « les buts manqués ce soir (mercredi, ndlr) » seraient inscrits «la prochaine fois »  et qu'il n'y avait pas de quoi remettre en cause l’organisation de son équipe. Wilmots a,  enfin, jugé intéressant l’apport de Kevin De Bruyne dans le jeu et s'est réjoui de n'avoir vu aucun joueur se blesser lors de cette rencontre. 

« Personne n'est dupe »

Un discours qui n'a pas fait l’unanimité, chez les observateurs belges. Pascal Scmié, de la RTBF (Radio télévision belge francophone), a ainsi jugé que la réaction de Wilmots était « le discours typique d’un sélectionneur qui ne veut pas crier haro et qui veut tempérer le négativisme ambiant (…) Personne n’est dupe ». La Belgique débutera son Euro le 13 juin à Lyon face à l’Italie (elle aussi confrontée à de nombreux forfaits) après deux derniers matches amicaux cette semaine face à la Finlande et la Norvège.