Belgique : Thomas Meunier… Et maintenant Paris ?

Voir le site Euro 2016 de football

RTX2JAR8 (1)
Par Christopher LE CAER|Ecrit pour TF1|2016-07-02T16:19:17.864Z, mis à jour 2016-07-02T16:21:09.321Z

Eliminé de l'Euro avec la Belgique, Thomas Meunier pourrait bien rester en France et s'engager avec le PSG. Mais le défenseur est-il prêt à franchir ce palier ?

« C'est une réelle désillusion. Personne ne s'attendait à ça. Surtout après notre début de match tonitruant. » Au micro de la RTBF après la rencontre, Thomas Meunier, tête basse, avait encore du mal à comprendre ce qu'il venait de se passer. Lui et ses partenaires n'ont pas été à la hauteur de l'événement, éliminés en quart de finale de l'Euro face aux surprenants Gallois (3-1), alors qu'ils étaient les grandissimes favoris ce vendredi soir. « Tout le monde était confiant. Notre équipe, c'était le Real Madrid de 2005 avec Zidane, Beckham, etc… Une équipe de super-stars. Ce match est à oublier très vite. » Le latéral droit du FC Bruges va désormais devoir passer à autre chose, même si la cicatrice mettra du temps à se refermer. L'Avenir ? C'est peut-être du côté du Paris Saint-Germain qu'il le voit... ou pas.

Le cauchemar Robson-Kanu

A 24 ans, Thomas Meunier a profité de cet Euro pour prendre la lumière. L'ancien ailier, désormais latéral droit, a sorti des prestations abouties avec les Diables Rouges. Remplaçant lors du premier match (défaite 2-0 face à l'Italie), il devient titulaire face à l'Irlande et la Belgique gagnera alors ses trois rencontres sans prendre de but. De quoi attirer tous les regards et notamment ceux des recruteurs. Aujourd'hui, on l'annonce au PSG. Mais le natif de Sainte-Ode (une commune wallonne de la province du Luxembourg) est-il prêt pour franchir ce palier ? Passer du FC Bruges à une équipe qui ambitionne tout bonnement de remporter la Ligue des champions… Car vendredi soir, Meunier n'a pas forcément rassuré ceux qui désirent le faire signer à Paris. Coupable notamment sur le second but des Gallois, lorsque, apathique, il se fait enrhumer par Robson-Kanu dans la surface de réparation. Certains diront que ce fut un moment d'égarement, d'autres qu'il n'a pas encore les épaules pour jouer dans une « team » de gros calibre. Pourtant, hormis ce faux-pas gallois, Thomas Meunier a séduit. Aussi à l'aise pour les tâches défensives que pour distiller des centres (passeur décisif pour Witsel face à l'Irlande) et apporter le surnombre. Il a montré ses qualités dans le placement, l'agressivité, le timing et encore la justesse technique.

« 30% de chances d'aller à Paris »

Son match raté face aux « Dragons » va-t-il redistribuer les cartes ? Car désormais Thomas Meunier hésite à s'engager avec le club parisien. Surtout que Paris n'est pas le seul sur ce dossier. Naples, Torino, West Ham et Sunderland sont aussi à l'affût. Et le Belge serait peut-être tenté de choisir une étape intermédiaire pour avoir du temps de jeu. « Aller à Paris ça veut dire quoi ? Tenter le coup et rester sur le banc toute la saison ou pouvoir avoir sa chance ? Unai Emery veut que je vienne à Paris, mais Serge Aurier est pour l'instant indéboulonnable. J'ai plus d'assurance de jouer ailleurs et ça compte pour moi. Aujourd'hui, j'ai 30% de chances d'aller à Paris », reconnaissait le grand défenseur (1,91m). Une chose est sûre, Thomas Meunier va quitter Bruges, club dans lequel il évolue depuis 2011.

en savoir plus : Equipe de Belgique de Football, Euro 2016 : Pays de Galles - Belgique