Euro : Cazeneuve interdit l'alcool les veilles et jours de match

Voir le site Euro 2016 de football

Les vidéos info - Crise migratoire : Cazeneuve rappelle 'la volonté de la France d'agir rapidement' dans 'une lutte contre la montre
Par Justine SOIGNON|Ecrit pour TF1|2016-06-12T21:37:47.068Z, mis à jour 2016-06-13T08:49:41.220Z

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé dimanche l’interdiction des ventes d’alcool dans les « périmètres sensibles » les veilles et jours des matches de l’Euro.

Après tous les débordements en marge des matches de l’Euro 2016, il fallait s'y attendre. C'est désormais chose faite, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé, dimanche, l’interdiction des ventes d’alcool dans les « périmètres sensibles » les veilles et jours des matches de l’Euro.

Des violences inacceptables

Le match entre l’Angleterre et la Russie était classé à haut risque. Et à juste titre. Pendant trois jours, la ville de Marseille, qui accueillait le match, a été le témoin de violences. Après des jets de bières et des affrontements entre Anglais, forces de l’ordre et Marseillais, la situation a dégénéré samedi après-midi à quelques heures du coup d’envoi. Des groupes de hooligans russes, des supporters anglais et des locaux se sont violemment affrontés. Le dernier bilan faisait état de 35 blessés dont 4 graves. Dix personnes ont été placées en garde à vue.

Le ministère réagit

L’alcool ayant grandement contribué à ces débordements, le ministère de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a décidé d’interdire la vente d’alcool dans les « périmètres sensibles » les veilles et les jours des matches de l’Euro : « J’ai demandé (aux préfets) de prendre toutes les mesures utiles visant à prohiber les veilles et jours de match et les jours d’ouverture des fan zones dans les périmètres sensibles la vente, la consommation et le transport de boissons alcoolisées », a déclaré le ministre. « Cette mesure pourra concerner le domaine public, les commerces de proximité ainsi que les débits autorisés en cas de vente à emporter. Les préfets pourront également interdire en terrasse les contenants susceptibles d’être utilisés comme projectiles. »